Ilan Ferry 6 - juillet - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 

Une série de Frank Darabont. Avec Andrew Lincoln, Sarah Wayne Callies, Linds Edwards. Disponible en DVD & Blu-Ray à partir du 6 juillet 2011 chez Aventi/Entertainment One

 

Film : 4/5

Quand le réalisateur du mythique Les Evadés s’attaque au comic culte de Robert Kirkman, The Walking Dead, le résultat ne peut qu’affoler les habitants de la planète geek. Eh bien non puisque selon les puristes la série de Darabont manquerait cruellement de zombacs. En recentrant son show sur l’humain, le cinéaste aurait-il trahi l’œuvre matricielle ? Négatif mon capitaine car s’il y a bien un truc que Darabont maitrise c’est le phénomène du groupe face à des événements qu’il ne comprend pas. Une thématique déjà présente dans le formidable The Mist et qui trouve ici un formidable prolongement. Car si nos amis les zombies peinent parfois à montrer le bout de leurs entrailles, leurs présence, lourdes, menaçantes, ne se fait pas moins ressentir pour mieux éclater lors de quelques morceaux de bravoure disséminés astucieusement au gré des épisodes.

 

© TWD productions LLC Courtesy of AMC

 

En cela, on peut dire que The Walking Dead se rapproche davantage de la première trilogie des morts vivants de Romero que d’une déclinaison live d’un Dead Rising. L’horreur des zombies faisant écho à celle dont est capable l’homme lorsqu’il se sent menacé. Sauf que dans cette première saison, le groupe uni autour de l’officier Rick Grimes se voit traversé d’une multitude de contradictions qui le rend diamétralement humain. Des nuances bien soulignées qui rendent ces survivants attachants irriguant le show de cette émotion qui le distingue du tout venant en matière de série horrifique. Que les goreux se rassurent, The Walking Dead contient son lot de séquences hardcores et est traversé d’une tension quasi palpable. Soit huit épisodes passionnants et débordants d’humanité, celle là même que les protagonistes tendent de préserver tant bien que mal au milieu d’un chaos cauchemardesque. En cela on peut dire qu’il représente le chainon manquant entre Le Fléau et Le Jour des Morts Vivants.

 

Blu-ray : 4/5

 

 

© Aventi/Entertainment One

Audio :  Anglais DTS HD-Master Audio 5.1, DTS HD Master Audio 5.1

Bonus :

Making of (VOST)

Au coeur de “The Walking Dead”: épisode 1-6 (VOST)

Un avant goût avec Robert Kirkman (VOST)

En coulisses : conseils de maquillage « Zombie » (VOST)

Convention avec les producteurs (VOST)

Bande annonce (VOST)

 

 

Image 4/5

Depuis quelques jours les éditions DVD et Blu-Ray font l’objet d’une controverse avérée. En effet, la série nous est présentée ici dans une version censurée. Pourquoi ? Tout simplement parce que le master est le même que celui utilisé pour les télés européennes qui voyait certains épisodes expurgés de quelques plans bien sanguinolents. Des coupes visibles sur les épisodes 2 à 5 pour une durée totale de 44 secondes. Voilà ça c’était pour la petite polémique. Passons aux choses (techniquement plus sérieuses) avec ce master HD. De toute beauté, celui-ci bénéficie d’un très beau piqué et de contrastes respectant l’ambiance terne du show, le tout couronné par un excellent niveau de détails. Seul point noir : un grain parfois trop persistant.

 

© TWD productions LLC Courtesy of AMC

 

Son 4,5/5

Amateurs de gros sons, levez vous s’il vous plait. Si The Walking Dead ne croule pas sous les gunfights en tous genres, il réserve toutefois son lot de séquences nerveuses parfaitement traduites par des pistes anglaise et française DTS-HD Master Audio 5.1 diablement explosives. Ca décoiffe !

 

© TWD productions LLC Courtesy of AMC

 

Interactivité 3/5

De la pelletée de modules -souvent redondants- figurant sur ce coffret Blu-Ray, seuls les conseils de maquillage et la convention avec les producteurs sortent du lot. Le making of, lui, vaut avant tout pour les propos d’un Frank Darabont qu’on sent vraiment passionné , le monsieur se montrant souvent très intéressant dans ses propos.

 

© TWD productions LLC Courtesy of AMC

 

La bonne vibe : Un très beau master HD

La mauvaise vibe : des épisodes tronqués

 

Verdict : A moins de posséder un lecteur multizones, cette édition est le seul moyen de posséder les six premiers épisodes de cette perle télévisuelle. D’autant qu’elle bénéficie d’un excellent master HD et de pistes audio tonitruantes.

Commentaires