Ilan Ferry 3 - juillet - 2014 Best of, Critiques

 

Un film d’Antoine Blossier. Avec Thomas Sollivères, Samy Seghir, Marc Lavoine. Sortie le 9 juillet 2014.

 

Le réalisateur de La traque quitte le gros gibier pour coller aux baskets de lycéens pas comme les autres. School’s Out forever !

 

Note : 3,5/5

 

Il faut bien le reconnaitre : le teen movie n’est pas vraiment une spécialité française. Pour un Supergrave combien de Sexy Boys et autres Les Profs complètement faisandés ? On pourra toujours convoquer Simon Werner a disparu pour la patte auteurisante ou encore le culte Les beaux gosses, mais là encore ces essais sont restés beaucoup trop marginaux pour impulser un vrai mouvement. Aussi quand le réalisateur du très efficace La Traque s’attaque à ce genre encore farouchement défendu Outre Atlantique on se dit qu’à défaut d’ouvrir une voie, le résultat pourrait s’avérer réussi. Bingo : de la première à la dernière image, A toute épreuve (titre o combien symbolique !) clame son amour du teen movie avec un panache rarement vu dans le cinéma français. On y suit les aventures de Greg (Thomas Soliveres) lycéen pas très doué pour les études bien décidé à décrocher son bac par les voies les plus improbables possibles. Et comme à priori, un diplôme ça ne s’obtient pas comme ça, il va monter une équipe de choc pour une mission impossible : voler les sujets du Bac AVANT les épreuves décisives. Un pitch qui n’est pas sans rappeler The Perfect Score dans lequel sept étudiants (dont un Chris Evans pas encore sacré Captain America) décidaient de voler les sujets de leurs examens. Cependant, la ressemblance s’arrête là, le film d’Antoine Blossier se distinguant par des personnages tous plus attachants les uns que les autres et surtout une approche éminemment respectueuse et fun du genre qu’il explore. A la manière d’un Kevin Smith période Clerks qui se serait mis en tête de pirater le teen movie, le réalisateur Antoine Blossier montre des jeunes qui baisent, fument, bref font les quatre cent coups avec un naturel qui détonne dans notre beau cinéma national.

 

© Gaumont

© Gaumont

 

A toute épreuve est mu par un amour profond du teen movie mais surtout de ses personnages à qui le cinéaste refuse toute forme d’infantilisation préférant leur donner la candeur et le panache de figures teen aussi symboliques que Ferris Bueller (pour ne citer que lui !). Une œuvre tendre et généreuse à l’irrévérence totalement assumée mais qui hésite parfois un peu trop entre la comédie loufoque et douce amère. Qu’à cela ne tienne, si les vannes ne sont pas toujours très percutantes, le film se révèle terriblement grisant grâce à une mise en scène carburant au Super et des comédiens excellents. Découvert dans Intouchables, le jeune Thomas Sollivères confirme tout le bien que l’on pensait de lui et porte à bout de bras cette comédie dont il est le héros conférant à son personnage toute une palette d’émotions le rendant terriblement attachant. A ses cotés, sa « fine » équipe ne démérite pas de Samy Seghir (Neuilly sa mère) à Marc Lavoine (parfait en vrai/fausse terreur des tricheurs en tous genres) en passant par Laouni Mouhid, aka La Fouine, très convaincant pour son 1er rôle ciné, et les très belles Mathilde Warnier et Louise Grinberg, tout simplement envoutantes. Tout ce petit monde s’agite avec bonne humeur et nous entraine dans une cavalcade qui ne manque pas de piquant. Tombant à point nommé, A toute épreuve a pour lui d’être une vraie comédie multi générationnelle convenant aussi bien à son jeune cœur de cible qu’aux trentenaires qui s’amuseront à reconnaitre les multiples références disséminées ici et là par un Antoine Blossier complice. De fait, malgré de menus défauts, le film emporte l’adhésion par son énergie et sa bonne humeur hautement communicatives. Gageons qu’il connaitra le même destin qu’un certain Babysitting qui, du haut de ses deux millions d’entrées, prouve que la comédie française n’a parfois rien à envier à nos amis américains. C’est tout le bien qu’on peut lui souhaiter !

A toute épreuve ou la preuve que le cinéma français peut sortir de sa zone de confort et offrir à son public un divertissement pêchu et généreux. La bonne surprise de l’été.

 

 



Powered by Preview Networks

Commentaires