Ilan Ferry 19 - juillet - 2011 Best of, Critiques

 

Un film de Joe Cornish. Avec John Boyega, Nick Frost, Jodie Whitaker. Sortie le 20 juillet 2011.

 

Quand des cailles british protègent leur quartier de méchantes bêbetes venues de l’espace ça donne quoi ? Un concentré d’action et d’humour fonctionnant à plein régime ! Antisocial tu perds ton sang froid ?

 

Note : 3,5/5

 

En 2003, Shaun of the Dead contait l’hilarante lutte du « petit peuple » contre une horde de morts vivants. Huit ans plus tard, Edgar Wright passe la main à son comparse Joe Cornish (co-scénariste des Aventures de Tintin et Ant-Man) pour Attack the block, comédie S.F. bien sympatoche dans laquelle une bande de ganstas 100% britons se foutent sur la tronche avec des aliens pas commodes. Un pitch simpliste à souhait mais exploité à mort par un réalisateur bien décidé à secouer le cinéma de genre UK. Sorte de mix entre Orange mécanique (l’ultra violence en moins) et Critters, Attack the block fait preuve d’une énergie et d’une bonne humeur hautement communicatives par sa propension à privilégier les fights inter-espèces au détriment de toute considération sociologique superflue ! Soit une série B qui s’assume de bout en bout sans jamais se perdre en route.

 

© Big Talk Productions

 

Si nous sommes loin du nihilisme d’un Harry Brown ou du très réussi Heartless, le film n’en demeure pas moins très lucide dans son approche du difficile problème des banlieues. Jamais stigmatisées, les petites frappes de Cornish apparaissent dans leurs plus purs apparats avec leurs codes, leur langage. C’est qu’ils ont beau ne pas être des enfants de chœurs, ils sont quand même touchants ces petits cons… à condition bien sûr de ne pas les chercher ! Une prédilection certaine pour la nuance que le personnage de Moise, interprété par le très talentueux John Boyega (troublant sosie de 50 cent) incarne à merveille. A l’instar d’un certain La Horde, Attack the block prône l’union face à l’adversité dans une cité envahie par les créatures de l’ombre. Sauf que contrairement au film du duo Dahan/Rocher, parvient à un parfait dosage entre premier et second degré. Tour à tour drôle et terrifiante, cette attaque pas comme les autres mixe à merveille humour et action grâce à sa galerie de personnages hauts en couleurs qui ne forcent jamais le trait tant ils paraissent d’une authenticité folle. Mais ce qui fait avant tout le charme de cette péloche dopée au pudding façon Red Bull c’est son esprit éminemment rock n’roll. De la première à la dernière image, Attack the block transpire l’amour pour la rue et ses « autochtones ». Un coté « street » qui contamine tout le long métrage jusqu’à en faire le parfait compromis entre Les guerriers de la nuit et  le cinéma social si cher aux anglais, le tout mariné à la sauce S.F.

 

Assaut à la sauce lascars vs aliens, vous en rêviez ? Joe Cornish l’a fait et le résultat est diablement réussi !

 

 

Commentaires