Amandine Thebault 25 - juin - 2013 Best of, Critiques

 

Un film de Richard Linklater. Avec Ethan Hawke, Julie Delpy. Sortie le 26 juin 2013.
 
Troisième épisode : A l’épreuve du temps.
 

Note : 4/5

 
Dix huit ans après l’aurore, Céline et Jesse naviguent sur les routes ensoleillées d’une Grèce idyllique. Accompagnés de leurs enfants et entourés de leurs amis, le voyage avait tout d’une carte postale, aussi légère que romantique. Cependant le temps des plans sur la comète est révolu. Entre rêves et sacrifices… Notre couple mythique est en pleine crise d’angoisse. Leur première rencontre, aussi fougueuse que fugace, dans Before Sunrise avait fait palpiter le cœur des grands enfants passionnés au beau milieu des 90’s et laissait planer, chez les septiques, un sentiment  de doute quant au devenir des relations embrasées. Before Sunset nous laissait deviner qu’ils n’auraient pas gain de cause. C’est désormais avéré. Alors oui, les petites fleurs bleues qui avaient érigé cet amour fou aux rangs des sublimes, tel une quête du graal, pourront être un peu désappointés par la tournure de ce troisième volet, car bien plus ancré dans les écueils du quotidien. Pourtant, le pari est relevé. Céline et Jesse sont les personnages les plus bavards de l’histoire du cinéma, voir de la création. Quelles sont les bonnes raisons de faire face à cette submersion d’idées? D’abord, il y a la singularité du projet en lui même. Souhaitant mettre en scène une histoire personnelle inspirée par une rencontre, le réalisateur Richard Linklater décide de faire appel à la scénariste Kim Krizan pour l’écriture de Before Sunrise. Certain de confier les rôles principaux aux jeunes acteurs, Ethan Hawke et Julie Delpy, et convaincu par leur alchimie, Richard Linklater décide de les intégrer à l’écriture du scénario.
 

© Pyramide

© Pyramide

 

La sortie de Before Sunrise en 1995 fut entachée d’un conflit autour des droits d’auteurs mais donna naissance au fameux trio Linklater/ Hawke/ Delpy, désormais collaborateurs et amis dans la vie. La suite de Before Sunrise n’était pas préméditée, mais les trois mousquetaires se sont de nouveau attelés à l’ouvrage pour présenter Before Sunset en 2004. Before Midnight est présenté 18 ans après le premier volet. Hawke et Delpy toujours très investis sur le projet. Ainsi cette trilogie nous présente sur une période de presque vingt ans l’histoire d’un couple incarné par des acteurs prenant en âge à l’instar de leurs personnages. Bien que l’on ne retrouve plus vraiment la spontanéité des débuts, Before Midnight, une fois n’est pas coutume, s’avère être plus qualificatif que les deux précédentes pellicules , en partie pour la justesse dans l’écriture. Linklater a fait le choix de préserver ce qui avait fait le succès des deux premières réalisations, à savoir une forme de dialogue ininterrompu de bout en bout, mais en découpant cette fois ci son film en quatre parties presque distinctes. D’autres personnages sont intégrés au récit pour un tout beaucoup plus rythmé et bien loin de l’ennui qu’aurait pu générer un potentiel surplus de paroles. Les prestations sont à saluer, tout comme le choix d’une mise en scène, franche et naturelle.  Plus mature, Before Midnight questionne l’idée du couple et de l’individu comme peu de films savent le faire. Julie Delpy et Ethan Hawke incarnent avec une complicité palpable des personnages devenus acerbes et émouvants, profondément ancrés dans des ambiguïtés imposées par la banalité du quotidien. Alors oui, ça parle beaucoup, beaucoup, beaucoup! Mais il faut au moins ça. La question étant précisément de savoir jusqu’où ils vont aller… On ne boude pas son plaisir!
 

Richard Linklater réussi le pari du règlement de comptes avec humour et justesse. On espère un nouveau rendez-vous dans neuf ans!

 
 



Powered by Preview Networks

Commentaires