Flavien Bellevue 21 - janvier - 2015 Best of, Critiques

Un film de Luke Greenfield avec Jake Johnson, Damon Wayans Jr, Rob Riggle. Sortie le 21 janvier 2014.

 

Deux acteurs de la série New girl font les cons en tenue de flics en plein Los Angeles pour le rire et pour le pire.

 

Note 2,5/5

 

Ce mercredi 21 janvier 2015 voit débarquer dans les salles françaises un certain nombre de films au ton assez sérieux. S’il reste une comédie policière avec Johnny Deep, il y a également la comédie d’action Cops – les forces du désordre, histoire de vous divertir le temps d’une soirée entre potes. Le film de Luke Greenfield a beau commencer tranquillement, sans une avalanche de gags (et le film, dans son ensemble, garde un rythme assez soutenu à ce niveau), jamais il n’arrive à franchement décoller. Malgré le tandem sympathique mais sans plus, formé par Jake Johnson (Ryan) et Damon Wayans Jr (Justin), un Rob Riggle égal à lui-même, un bad guy menaçant sous les traits d’Andy Garcia et un autre, plus cliché, sous ceux de James D‘arcy, le scénario du film est peu inspiré. Certains gags font mouche mais sont déjà vus, le personnage de Justin qui travaille dans l’industrie du jeu vidéo, n’est pas assez travaillé (même pas une punchline provenant de jeux vidéo ou une déco adéquate dans son appartement contrairement au personnage de Josie). Le personnage le plus drôle est étrangement un second rôle de dealer porto ricain joué par Keegan-Michael Key (Key & Peele) tandis que Josie (Nina Dobrev), seul personnage féminin (outre une nymphomane de passage – sans mauvais jeu de mots) est peu existante. Si 21 et 22 Jump street montraient avec un certain talent et avec divers degrés d’humour, des flics déguisés en lycéens ou en étudiants de fac, Cops, lui, n’arrivera pas à faire le chemin inverse avec de jeunes trentenaires désabusés qui kiffent le pouvoir soudain de l’uniforme. PCeci étant dit, le film a été un des cartons de l’été dernier aux Etats-Unis, preuve que ce moment de l’année est souvent creux.

 

LET'S BE COPS

© 20th Century Fox

 

S’il fait bien rire parfois, Cops – les forces du désordre n’arrive pas à la cheville des récentes comédies américaines du genre. ourtant l’idée de départ était intéressante tout comme le véritable antagoniste de cette histoire.

Commentaires