Ilan Ferry 11 - septembre - 2018 Best of, Critiques

 
Un film d’Aneesh Chaganty. Avec John Cho, Debra Messing, Michelle La. Sortie le 12 septembre 2018.

 
John Cho casse l’internet pour trouver sa fille dans un thriller aussi réussi dans la forme que discutable sur le fond.
 

Note : 2,5/5

 
21ème siècle oblige, il fallait bien que le found footage évolue et reflète notre manière d’appréhender les écrans à l’ère du numérique. Aussi inédit semble-t-il être dans son concept, Searching n’est pas le premier film à raconter son action intégralement à travers les fenêtres d’un ordinateur, avant lui les sympathiques Open Windows et Unfriended lui avaient emboité le pas avec plus ou moins de réussite. Mais là où ces derniers faisaient preuve d’une ironie mordante, Searching, lui, opte pour un premier degré qui est à la fois sa plus grande qualité et sa pire faiblesse. On y suit le parcours de David Kim (John Cho) père de famille ultra protecteur envers sa fille depuis le décès de son épouse. Lorsque celle-ci disparait sans laisser de traces, il va mener son enquête, retraçant le parcours numérique de sa fille pour mieux découvrir ses secrets les plus cachés. Si l’on excepte son côté extrêmement moralisateur (les enfants, laissez papa et maman fouillez dans votre historique internet c’est pour votre bien !), il faut bien reconnaitre à Searching une certaine efficacité dans sa manière de véhiculer les émotions à travers un dispositif à priori très froid. Et pourtant de son ouverture retraçant l’histoire d’une famille à travers son historique internet, tel un album photo 2.0 à sa tonitruante enquête où une fenêtre en amène à une autre comme autant de miettes de pain numérique, le film contient son lot de moments forts. Malheureusement, ce qui s’apparentait au début comme un amusant dispositif narratif se transforme lentement mais surement en simple gimmick de plus en plus limité. Dès lors ce qui était jusque-là un amusant thriller 2.0 sur le caractère éphémère des apparences, se transforme en long message de prévention contre les dangers de l’internet. Patinant dans la semoule numérique, Searching esquisse des pistes pour mieux les mettre à la corbeille, enquille les métaphores lourdes (l’écran de veille d’un Mac pour signifier que le héros est en train de dormir) et n’évite pas certaines facilités. A trop capitaliser sur la multiplication des fenêtres (qui dépassent à un moment les frontières de l’internet) comme autant de supports narratifs, Searching finit par lasser, traine en longueur jusqu’à son abracadabrant et très bête dénouement. Dommage tant ce concept d’enquête 2.0 était amusant et propice à quelques belles idées de mise en scène renforcées par un John Cho particulièrement convaincant et impliqué. Encore aurait-il fallu que le film aille au bout de ses idées.
 

Sony Pictures

 

Un concept efficace qui montre toutefois ses limites dans sa seconde partie. Gageons qu’on ne trouve pas là l’avenir du cinéma !

 

Commentaires