Ilan Ferry 1 - novembre - 2011 Best of, Critiques

 

Un film de Stéphane Rybojad. Avec Djimon Hounsou, Benoit Magimel, Diane Kruger. Sortie le 2 novembre 2011.

 

 Note : 3/5

 

Diane Kruger enlevée par de méchants talibans ? Pas de soucis, Djimon Hounsou et ses potes veillent au grain !

 

Rares sont les films français qui parviennent à rivaliser avec leurs ainés américains (ou autres) sans tomber dans l’écueil du ridicule. Avec son pitch à base de soldats partis pour une mission de sauvetage/suicide, Forces spéciales a de furieux airs des Larmes du Soleil matiné de Chute du Faucon Noir. Et alors qu’il aurait pu facilement céder au rip off crétin et vain, le film de Stéphane Rybojad (dont c’est le premier long métrage) surprend par sa rigueur et une propension certaine à ne jamais singer ses modèles. Si Les Larmes du Soleil avait cela d’anecdotique qu’il ne se reposait que sur la mise en scène de Fuqua au détriment de personnages sacrifiés et jamais attachants, Forces Spéciales, lui, essaie de prendre le problème à l’envers en conférant une certaine épaisseur à ses trouffions. Pas de quoi crier au trip existentialiste pour soldats névrosés tant le film mise AUSSI sur une certaine efficacité.  Et si il y a bien un bon point à mettre au compteur des ces forces très spéciales c’est ça : de très belles scènes d’action servies par une mise en scène nerveuse et un réalisme à toute épreuve. Car si Forces Spéciales romance son sujet pour des raisons évidentes de dramaturgie (ça vous intéresse un documentaire sur les militaires ?), il offre aussi une plongée en apnée dans un milieu aux codes très spécifiques où chaque décision stratégique peut avoir de terribles conséquences.

 

© Studio Canal

 

Forces spéciales n’est cependant pas exempt de défauts, loin s’en faut. A commencer par une construction pas toujours heureuse où se télescopent montage clipesque et effets de style faisant penser à une longue pub pour l’Armée de Terre. Un aspect génant qui en vient à empiéter sur la dimension divertissement du métrage. Sauf que dans sa deuxième partie, le film change d’optique, le discours lénifiant du début s’effaçant totalement derrière un récit de survie autrement plus intéressant. Dès lors le coté « vis ma vie de soldat » paraît bien fade au regard des enjeux qui se dessinent. A ce titre, il faut bien reconnaître qu’outre une réalisation fort bien maitrisée pour un premier essai, ce sont bien les acteurs qui portent le film à bout de bras à commencer par un Djimon Hounsou toujours aussi charismatique. Dès lors, on en vient à oublier les maladresses disséminées ici et là pour se rendre compte que Forces spéciales reste avant tout un premier essai (visiblement « engagé » si on peut dire) avec tout ce que cela implique de menus défauts mais néanmoins pétri de bonnes intentions, la première étant de se hisser largement à la hauteur de ses ambitions malgré des moyens modestes.  Et ça, tout le monde ne peut pas s’en vanter !

 

Maladroit mais ambitieux, Forces spéciales divisera par son propos militariste mais demeure un divertissement carré et efficace !

Commentaires