Alexis Pitallier 25 - juillet - 2018 Best of, Critiques

 
Un film d’Ol Parker. Avec  Lily James, Amanda Seyfried,Pierce Brosnan. Sortie le 25 juillet 2018.

 

10 ans après, voici la suite de l’adaptation cinématographique de la comédie musicale à succès avec les chansons d’ABBA. Un film un peu guimauve comme le premier opus mais tout aussi sympa.

 

Note : 3/5

 

Sortie en 2008, l’adaptation au cinéma de la comédie musicale Mamma Mia ! créée en 1999 a attiré plus d’un million et demi de spectateurs en France et engendré près de 150 millions d’euros de recettes. Meryl Streep et Amanda Seyfried, les chorégraphies et les chansons d’ABBA ont fait le succès public du film de Phyllida Lloyd, plaisant bien qu’un peu cul-cul. Peut-être que sa suite mise en scène par Ol Parker, le scénariste de Indian Palace et Indian Palace – Suite royale, connaîtra le même succès : il en conserve les mêmes ingrédients. Nous retournons sur l’île grecque de Kalokairi pour y suivre en parallèle deux intrigues situées à deux époques différentes : le présent où Sophie (Amanda Seyfried) doit gérer sa grossesse et l’hôtel que lui a laissé sa mère Donna (Meryl Streep), décédée un an avant le début de l’histoire, et le passé, plus précisément l’été 1979 au cours duquel Donna rencontra les trois futurs pères potentiels de sa fille. Ce parallèle entre présent et passé ajoute une belle dynamique dans le découpage du film et les transitions entre les deux temporalités sont fluides.  Côté casting, beaucoup vont certainement regretter de ne pas voir assez Meryl Streep. Le choix des acteurs qui jouent les versions jeunes des trois pères aurait pu être meilleur : difficile de faire le lien avec les charismatiques Pierce Brosnan, Stellan Skarsgård et Colin Firth. En revanche, Alexa Davies et Jessica Keenan Wynn qui jouent Rosie et Tanya, les grandes amies de Donna, sont aussi épatantes que Julie Walters et Christine Baranski. Dans le rôle de Donna jeune, Lily James, vue au cinéma dans Cendrillon et Baby Driver et à la télé dans Downton Abbey et Guerre et Paix, crève l’écran. Elle nous montre son talent de chanteuse en plus de celui d’actrice. Elle bouge tellement bien et sa voix est tellement pure qu’on ne serait pas étonné de la voir un jour commencer en parallèle une carrière dans la musique. On comprend pourquoi Meryl Streep herself a salué sa prestation.
 

Universal Pictures

Universal Pictures

 

Pour l’intrigue contemporaine, les fans de Cher seront certainement déçus par son apparition trop courte et tardive dans le rôle de la grand-mère de Sophie. Mais qu’ils se rassurent, la chanteuse/actrice prépare un album de reprises. Devinez de qui … ABBA, bien sûr ! N’oublions pas que Mamma Mia ! Here We Go Again est d’abord une comédie musicale comme son aîné de 2008. Nul doute que le film va souffrir de la comparaison avec La La Land et The Greatest Showman à côté desquels cette suite peut faire pâle figure. Les chorégraphies manquent d’originalité et trop de bons sentiments y sont véhiculés malgré une certaine mélancolie qui peut émouvoir. Cependant, certains moments musicaux sont réussis, en particulier le duo formé par Lily James et Hugh Skinner qui incarne la version jeune de Harry (Colin Firth) pour chanter « Waterloo » et celui entre Cher et Andy Garcia pour « Fernando ». Les acteurs se débrouillent plutôt bien dans l’ensemble et leur bonne humeur est communicative. Cette suite qui compte 18 chansons dont la plupart n’étaient pas dans le premier opus ne pourra que plaire aux fans d’ABBA. Ceux qui n’en font pas partie pourront être rebutés par certains titres un peu datés, mais séduits par d’autres qui fonctionnent toujours (« I Have A Dream », « Fernando »). Les membres fondateurs du groupe, Benny Andersson et Björn Ulvaeus, n’ont pas hésité à changer des paroles pour qu’elles collent aux situations et font quelques apparitions. Difficile en tout cas de ne pas ressortir du cinéma sans avoir envie de chantonner quelques tubes. Un petit conseil : restez jusqu’à la fin du générique.

 

La suite de Mamma Mia ! ravira les fans du groupe culte. Les autres pourront aussi y prendre plaisir grâce à certaines chansons, au mélange présent/passé et à la performance des acteurs, Lily James en tête.

 

 
 
Trois infos importantes : le Grand Rex projettera le 24 juillet une version karaoké de Mamma Mia ! avant de passer en avant-première Mamma Mia ! Here We Go Again. D’ici là, ceux qui le veulent peuvent interpréter « Mamma Mia » et « Dancing Queen » dans une colonne Morris aménagée en cabine karaoké sur les Champs-Elysées jusqu’à la sortie du film. Quant au groupe lui-même, un concert télévisé relayé par la BBC et la NBC est prévu vers la fin de l’année, mais il ne s’agira que de leurs hologrammes.

Commentaires