Ilan Ferry 1 - octobre - 2014 Best of, DVD/Blu-ray

Et de dix pour notre Grand Mix qui a décidé de célébrer ça en faisant honneur à son titre. Fugitifs, flics badass et autres fantômes se bousculent au portillon de ce numéro forcément fourni. C’est parti !

 

©HK video

©HK video

 

Drug War (DVD). Un film de Johnnie To. Avec Louis Koo, Sun Honglei, Crystal Huang. Disponible en dvd & blu-ray depuis le 18 juin chez HK Vidéo.

 

Comme nombre de ses illustres compères, le hongkongais Johnnie To doit désormais gérer avec l’industrie du cinéma chinois. Un mal pour un bien serait-on tenté de dire dans le cas de Drug War qui, malgré la censure du régime, permet au réalisateur de varier sa palette en inscrivant son genre de prédilection (le polar), dans un cadre réaliste et particulièrement cru. Sur fond de guerre de la drogue (d’où le titre), Johnnie To exécute un solide jeu de dupes entre un flic implacable et un baron de la drogue prêt à toutes les trahisons pour s’éviter une condamnation à mort. Parce qu’on ne rigole pas avec ce type de trafic en Chine, le film brasse une imagerie sociale âpre garnie de gunfights comptant parmi les plus brutaux mis en scène par le cinéaste. Bref un immanquable de la vidéo d’autant plus que le rendu visuel et sonore du dvd s’avèrent redoutables. Seul point faible : une simple featurette sur les coulisses du tournage en guise de bonus. C’est peu. JM

 

Note film 4/5
Note image : 4/5
Note son : 4/5
Note bonus : 2/5

 

 

 

© HK video

© HK video

L’honneur du dragon 2 (DVD). Un film de Prachya Pinkaew. Avec Tony Jaa, RZA, Petchai Wongkamlao. Disponible en dvd & blu-ray dès le 1er octobre chez HK vidéo.

 

Hormis les aptitudes martiales de son acteur principal Tony Jaa, le premier Honneur du dragon fut un ersatz de Ong-Bak plutôt agaçant en raison de son son héros passant la plupart du film à beugler « Où est mon éléphant ? ». Et même si l’argument du second opus demeure similaire (oui oui on lui a encore volé son mammifère chéri !), le résultat s’avère un peu plus ambitieux sans pour autant s’avérer infiniment supérieur. Si les cascades et les nombreuses bastons tentent d’élever le niveau, l’utilisation persistante d’effets numériques peu saillants, gâche en grosse partie la tenue d’un spectacle tirant en longueur et qui finit surtout par sombrer dans le bon gros z des familles en compagnie d’un RZA en roue libre dans son rôle de bad-guy caricatural. Presque une curiosité en soit qui se dévoile sous son meilleur jour techniquement parlant, et en partie à travers un making-of d’usage sans intérêt particulier. JM

 

Note film : 2,5/5
Note image : 4/5
Note son : 4/5
Note bonus : 2,5/5

 

 

 

 

 

 

 

 

© Seven Sept

© Seven Sept

Vol 7500 (DVD). Un film Takashi Shimizu. Avec Leslie Bibb, Ryan Kwanten, Amy Smart. Disponible en dvd & blu-ray dès le 13 octobre chez Seven 7.

 

Malgré son succès international, The Grudge n’aura pas fait décoller la carrière américaine de Takashi Shimizu. Et ce n’est ni notre jeu de mot pourri, ni son dernier effort qui va contribuer à inverser la tendance. Plus proche du téléfilm pour soirée sur NRJ 12 que du dtv injustement privé de salle, Vol 7500 tente vainement de faire cohabiter thriller horrifique et aérien sans que le mélange ne réussisse à se distinguer de quelque façon que ce soit. Pire, le résultat ose croire qu’il peut nous rejouer la surprise du Sixième Sens sans que cela se voit. Il aurait peut être pu si ses instruments de navigation n’étaient pas un script en pilotage automatique et une troupe de comédiens has-been pas vraiment partisan du moindre effort pour essayer de donner un minimum de corps à des personnages archétypaux jusqu’à l’excès. Ne transportant à son bord aucun compléments si ce n’est quelques bande-annonce, le dvd mise tout sur des prestations techniques de bonne facture. JM

 

Note film : 1,5/5
Note image : 3,5/5
Note son : 3,5/5
Note bonus : 0/5

 

 

 

 

 

© Wild Side

© Wild Side

 

13 Sins (Blu- ray). Un film de Daniel Stamm. Avec Mark Webber, Ron Perlman, Rutina Wesley. Sortie en DVD & Blu-ray le 1er octobre 2014 chez Wild Side.

Remake du thaïlandais 13 : jeux de morts, 13 sins conte les déboires d’un homme acculé financièrement qui se voit proposer une fortune s’il parvient à relever treize défis. Sauf que voilà : au fur et à mesure les challenges se révéleront plus périlleux et vicieux, montant à chaque fois d’un cran dans l’ignominie. Voilà pour le pitch de ce shocker qui joue la carte du marathon gore… de manière assez soft. Car si certaines séquences chocs se révèlent efficace (dont un final assez déchirant), l’ensemble manque singulièrement de mordant, les actes de notre héros de fortune se retrouvant à chaque fois justifiés. Dans le même genre, autant (re)voir Cheap Thrills autrement plus nihiliste et percutant. Restent une aura de mystère judicieusement préservé et des acteurs convaincants parmi lesquels le toujours classe Ron Perlman. Un DVD (ou Blu-ray) à réserver donc aux spectateurs téméraires mais pas trop ! IF

 

Note film : 2,5/5
Note image : 4,5/5
Note son : 4/5

 

 

 

 

 

© Elephant films

© Elephant films

Huit heures de Sursis (Blu-ray). Un film de Carol Reed. Avec James Mason, Robert Newton, Kathleen Ryan. Disponible en DVD & Blu-ray depuis le 4 février 2014 chez Elephant Films.

 

Défini par Roman Polanski comme « l’un des meilleurs films qu’il ait vu », Huit Heures de Sursis est un chef d’œuvre du film noir, de ceux qui vous laissent une trace indélébile sur la rétine et dans le cœur comme a pu le faire Le Troisième Homme lui aussi réalisé par Carol Reed. Plus méconnu et réalisé deux ans avant, Huit Heures de Sursis n’en demeure pas moins un vrai bijou du genre portant déjà la griffe de son génie de réalisateur, inégalable dans sa manière de jouer avec les contrastes et les perspectives. Pour son baptême du feu en HD, le film bénéficie d’une belle restauration qui a la judicieuse idée d’y aller sur le réducteur de bruit. En ces temps d’edge enchancing à gogo, on en est d’autant plus gré à l’éditeur. Le son n’est pas en reste avec une piste anglaise DTS-HD Master Audio 2.0. des plus limpide. En guise de bonus nous avons droit à une passionnante présentation du long-métrage par Jean-Pierre Dionnet ainsi qu’à quelques bandes annonces. Un peu limité mais largement compensé par la possibilité de (re)voir enfin le film dans des conditions optimales. IF

 

Note film : 4,5/5

Note image : 3,5/5

Note son : 3,5/5

Note bonus : 2/5

 

 

 

 

 

© Metropolitan

© Metropolitan

Ordure ! (DVD) Un film de John S. Baird. Avec James McAvoy, Jamie Bell, Imogen Poots. Disponible en DVD & Blu-ray depuis le 24 septembre 2014 chez Metropolitan.

James McAvoy est une ordure… du moins dans le film éponyme de John S. Baird où il incarne un inspecteur de police écossais prêt à toutes les bassesses pour obtenir sa promotion. Raciste, misogyne, alcoolique, violent, voici quelques unes des « qualités » du personnage interprété par McAvoy qui triture son image avec un plaisir non feint. Il en résulte un film aussi mal élevé que jouissif catapultant le politiquement incorrect au rang de philosophie. Mais réduire Ordure ! à un simple film de sale gosse ne serait pas lui rendre justice tant il recèle une réelle noirceur. Sous ses dehors de comédie trash, le film de Baird cache une radioscopie de l’aliénation dans sa forme la plus brute et sèche brillamment portée par un James McAvoy littéralement habité par son rôle d’inspecteur la bavure. Nihiliste, drôle et grave, Ordure ! aurait largement mérité les honneurs d’une sortie ciné. Pour autant, l’édition DVD ne démérite pas et se révèle techniquement honorable pour de la SD. La réelle plus value se situe au niveau des bonus qui laissent largement la parole à Irvine Welsh, auteur du roman original plus connu pour avoir écrit Transpotting. Éloquent et brillant, le monsieur se révèle particulièrement loquace que ce soit lors d’une interview solo ou de son commentaire audio en duo avec le réalisateur. De quoi se plonger encore davantage dans la psyché de son anti-héros qui, à travers son comportement, porte les stigmates d’une société perdue dans son individualisme effréné. IF

 

Note film : 4/5
Note image : 3,5/5
Note son : 3,5/5
Note bonus : 3,5/5

 

 

 

 

 

 

 

© Metropolitan

© Metropolitan

Need for Speed (DVD). Un film de Scott Waugh. Avec Aaron Paul, Dominic Cooper, Imogen Poots. Disponible en DVD & Blu-ray depuis le 27 aout 2014 chez Metropolitan.

 

A la question « Need for Speed met-il à l’amende la saga Fast & Furious en matière de courses automobiles ? », la réponse est définitivement non. Et pourtant, la singularité du film de Scott Waugh se situe autre part, certainement dans cette espèce de mélancolie qu’il se plait à cultiver privilégiant systématiquement les turpitudes de son héros (formidable Aaron Paul) au détriment de courses automobiles manquant d’intensité. Il en résulte une série B beaucoup trop classique mais attachante dans ses défauts. Pas vraiment le cas du DVD qui, s’il tient la route (c’est le cas de le dire) techniquement, déçoit au niveau des bonus puisque nous n’avons droit qu’à deux featurettes assez consensuelles. IF

 

 

 

 

 

Note film : 2,5/5
Note image : 3,5/5
Note son : 3,5/5
Note bonus : 1,5/5

 

 

 

 

 

 

© Metropolitan

© Metropolitan

Sabotage (Blu-ray). Un film de David Ayer. Avec Arnold Schwarzenegger, Sam Worthington, Terrence Howard. Sortie en DVD & Blu-ray depuis le 8 septembre 2014 chez Metropolitan.

 

Moins convaincant que le déglingué Le dernier rempart, cet autre retour de Schwarzenegger aux affaires sérieuses ne manque pas d’attraits… pour peu que l’on fasse abstraction de son personnage principal. Visiblement investi, le comédien peine pourtant à convaincre dans la peau d’un flic badass et tatoué qui n’est pas sans rappeler un certain Vic Mackey dans The Shield (référence parfaitement assumée du film). Peut-être lui aurait il fallu un remplaçant un poil plus jeune et moins fatigué pour se dépêtre de cet actioner rondement mené par le toujours très efficace David Ayer mais au scénario trop disparate. Si l’on excepte sa redneck attitude parfois trop appuyé, Sabotage reste une bonne petite série B à déguster. A déguster oui mais pas trop tard tant les pistes anglaise et française DTS-HD Master Audio 5.1.crachent méchamment. A moins d’habiter une maison ou de déclarer ouvertement la guerre à vos voisins on ne saurait trop vous conseiller de manier votre potentiomètre avec délicatesse. Explosif à entendre mais aussi à regarder puisque le master proposé ici se révèle de toute beauté. Les bonus sont plus conventionnels et font la part belle aux scènes coupées. IF

 

Note film : 3/5
Note image : 4,5/5
Note son : 5/5
Note bonus : 2,5/5

Commentaires