Ilan Ferry 14 - avril - 2013 Best of, DVD/Blu-ray

 

La sélection DVD/Blu-ray du moment joue la carte de l’éclectisme en mélangeant DTV et films sortis au ciné, huis clos et envolées champêtres, frissons et larmes. Bref, du beau, du grand… c’est pour vous !

 

 

© Pathé

© Pathé

 

Mes héros (Blu- ray). Un film de Eric Besnard. Avec Gerard Jugnot, Josiane Balasko, Clovis Cornillac. Disponible en DVD & Blu-Ray à partir du 17 avril 2013 chez Pathé.

 

Chronique familiale gentillette, Mes héros ne révolutionnera certainement pas le genre mais mérite qu’on y jette un coup d’œil. Prônant un message qu’on pourra trouver au choix désarmant de simplicité ou beaucoup trop naïf, le film d’Eric Besnard dégage toutefois un charme certain à mettre surtout au crédit de son trio d’acteurs. Géniale en mère grande gueule, Josiane Balasko tient la dragée haute à un Gérard Jugnot parfois trop en retrait.  Aussi léger qu’inconséquent, Mes héros fait office d’agréable petite ballade champêtre. Techniquement, le Blu-Ray se distingue par des couleurs chaudes et agréables tandis que la piste française DTS-HD Master Audio permet d’apprécier encore un peu plus la gouaille de Balasko ! Scènes coupées (plutôt réussies), commentaire audio… les suppléments taillent la part du lion au réalisateur  Eric Besnard et on ne s’en plaindra pas !

 

Note film : 3/5
Note image : 4,5/5
Note son : 4/5
Note bonus : 3/5

 

 

 

 

© Wild Side Video

© Wild Side Video

Comedown (DVD). Un film de Menhaj Huda. Avec Jessica Barden, Sophie Stuckey, Adam Deacon. Disponible en DVD & Blu-ray chez Wild Side Video depuis le 27 mars 2013.

 

La jeunesse anglaise c’est tout un poème que le réalisateur Menhaj Huda a décidé de décliner en mode slasher. Film concept s’il en est, Comedown enferme six djeuns dans une tour où ils feront face au courroux d’un mystérieux tueur. Plutôt classique, ce slasher briton peine à réellement convaincre mais se distingue surtout par son apprêté et une noirceur revendiquée de la première à la dernière minute. Pas de quoi sauter au plafond mais l’assurance de se poser devant un petit divertissement certes bancal mais pas plus désagréable qu’un autre. Techniquement parlant, le DVD s’en sort plutôt bien avec une définition tout ce qu’il y a de plus correcte pour de la SD. Contrastes et couleurs sont à l’avenant. Niveau son, c’est du tout bon aussi avec des pistes française et anglaise Dolby Digital 5.1. Plus anecdotiques, les suppléments jouent la carte du factuel avec un making of et des interviews de l’équipe du film.

 

 

Note film : 2,5/5
Note image : 4/5
Note son : 4/5
Note bonus : 2/5

 

 

 

 

© Wild Side Video

© Wild Side Video

Sinister (DVD). Un film de Scott Derickson. Avec Ethan Hawke, Juliet Rylance, Fred Dalton Thompson. Disponible en DVD &Blu-Ray depuis le 13 mars 2013 chez Wild Side Video.

 

Sous estimé par l’auteur de ces lignes (l’erreur est humaine qu’on dit !), Sinister ,malgré ses quelques longueurs et un final expédié, est une bonne petite pelloche horrifique qui vaut plus que son image de démarquage d’Insidious. Et cela en grande partie grâce à un boogeyman flippant à souhait et quelques efficaces scare jump. Une série B qu’on vous invite à (re)découvrir lové dans le confort de votre petit chez vous. Mais cela vous donnera t il un sentiment de sécurité ? Pas certain, surtout que cette édition DVD se fait fort de reproduire les conditions de projection ciné avec une image ciselée mais conservant l’aspect poisseux du métrage. Coté son, les allergiques à la VO seront largement comblés avec une piste française DTS 5.1 on ne peut plus efficace. Quant aux puristes, rassure vous le mixage anglais Dolby Digital 5.1 ne se privera pas de vous filer quelques frissons à travers une spatialisation savamment travaillée. Coté bonus, il faudra ici composer avec une interview du réalisateur Scott Derickson et un making of.

 

Note film : 3/5 (lire notre critique)

Note image : 4,5/5

Note son : 4/5

Note bonus : 2,5/5

 

 

 

 

© Pyramide Video

© Pyramide Video

Au Galop (DVD). Un film de Louis-Do de Lencquesaing. Avec Louis-Do de Lencquesaing, Valentina Cervi, Alice de Lencquesaing. Disponible en DVD le  6 mars 2013 chez Pyramide Video.

 

Louis-Do de Lencquesaing (le papa pédophile de Polisse c’est lui !) se met en scène dans la peau d’un écrivain redécouvrant l’amour en même temps que sa jeune fille, elle, en fait l’apprentissage. En lieu et place de l’ego trip qu’on aurait pu redouter, Louis-Do de Lencquesaing nous livre une jolie comédie dramatique sur l’urgence d’aimer. Pris dans cette course effrénée aux sentiments, le spectateur vacille à chaque apparition de la lumineuse Valentina Cervi, tandis que les dialogues, fort bien écrits, sont autant de flèches décochées à l’intention du romantique qui sommeille en chacun de nous. Au galop mêle habilement l’intimiste à l’universel avec une justesse parfois déconcertante car ne cédant jamais aux tics d’un certain cinéma d’auteur français. Techniquement, le DVD se révèle des plus corrects sans toutefois en mettre plein la vue et les oreilles. Mais était ce vraiment le but. Coté suppléments, les trois courts métrages de Louis-Do de Lencquesaing sont l’occasion le talent du cinéaste germer au gré des années.

 

 

Note film : 3,5/5

Note image : 3, 5/5

Note son : 3,5/5

Note bonus : 3,5/5

 

 

 

© M6 Video

© M6 Video

La maison au bout de la rue (DVD). Un film de Mark Tonderai. Avec Jennifer Lawrence, Max Thieriot, Elisabeth Shue. Disponible en DVD & Blu-Ray depuis le 20 février 2012 chez M6 Video.

 

Présenté hors compétition au dernier festival de Gérardmer, La maison au bout de la rue vaut bien mieux que sa désastreuse réputation. Thriller domestique noir comme la nuit, le film de Tonderai fait aussi office de belle histoire d’amour doublée d’une fine analyse des relations parents/enfants. Vrai/faux slasher, La maison au bout de la rue sort du lot grâce à de touchants personnages bien loin des canons habituels du genre. Il en résulte une série B plaisante certes maladroite et parfois trop lisse, mais qui au delà de son apparat de téléfilm du samedi soir, distille un réel malaise. Agréable à l’œil, le master tient plutôt bien la route pour un transfert DVD tandis que les pistes française et anglaise Dolby Digital 5.1 devraient contenter les amateurs d’effets discrets mais efficaces. Carton rouge concernant les suppléments cependant puisque nous n’avons droit qu’à une featurette pas vraiment intéressante.

 

Note film : 3 ,5/5

Note image : 4/5

Note son : 4/5

Note bonus : 1,5/5

 

Commentaires