Ilan Ferry 28 - février - 2013 Best of, DVD/Blu-ray

 

Dans Iron Sky, tous les nazis n’ont pas une sale trogne, preuve en est avec la sublime et pétillante Julia Dietze qui nous as accordé un entretien plein de charme et de peps !

 

 

Comment êtes vous arrivé sur ce projet ?
De manière très classique en fait puisque c’est mon agent qui m’a contacté pour me dire qu’un script bizarre circulait mais que cela devrait me plaire. Après les premiers essais, le réalisateur m’a rappelé pour me dire que j’avais le rôle.

 

Comment avez vous réagi la première fois que vous avez lu le scénario ?
J’ai beaucoup ri, c’était tellement fou.

 

Est il aisé de rire d’un sujet aussi grave que le nazisme ?
Ca a une portée assez particulière pour moi car je suis à moitié allemande. L’antisémitisme n’est pas quelque chose de drôle c’est pour ça que nous avons totalement occulté ce coté. L’idée était de se moquer des nazis et de leur mégalomanie.

 

 

Votre personnage est une fan du Dictateur de Charlie Chaplin dans sa version « épurée », connaissiez vous le film original ?
Oui bien sur, c’est un film d’une grande intelligence et tellement humain. Chaplin semblait tellement conscient de ce qui se passait à cette époque. La peinture qu’il dresse de l’Allemagne à ce moment là est brillante.

 

© Condor Entertainment

© Condor Entertainment

 

 

Comment ont réagi les allemands en voyant le film ?
L’accueil a été très bon malgré mes craintes. L’Allemagne a même été l’un des premiers pays à acheter le film. Iron Sky a reçu un très bon accueil critique et public.

 

De quoi aviez vous peur ?

Que les allemands aient trop peur de se confronter de nouveau à la figure du nazisme.

 

Quel a été votre première réaction en vous voyant déguisée en nazi ?

J’avoue avoir été effrayé. D’autant qu’à ce moment là je venais tout juste de rompre avec mon ex petit ami qui se trouvait être par le plus grand des hasards à moitié juif. A ce moment là je me suis dit que s’il existait un dieu il devait avoir un drôle de sens de l’humour ! Je pense que le moment où j’ai vraiment pris conscience de cette peur c’est lorsque je tournais une scène avec des enfants durant laquelle j’étais censé leur vanter les mérites de l’idéologie nazie. A la fin de la première prise je suis allé les voir en leur disant de ne pas prendre au pied de la lettre tout ce que je disais car c’était horrible.

 

Diriez vous que votre personnage est une méchante ?

Non car on lui a inculqué des idées fausses. On lui a fait croire que les nazis agissaient pour le bien de l’humanité en faisant fi de toutes les horreurs que ça impliquait. Mon personnage croit sincèrement que les nazis vont unir et sauver le monde. C’est lorsqu’elle se rend compte que tout ça n’était qu’un horrible mensonge qu’elle opère un virage à 180°.

 

© Condor Entertainment

 

Comment réagiriez vous si des nazis débarquaient de la lune ?
Je pense que je prendrais tout de suite les armes pour les combattre (Rires). Et vous ?

 

 

C’est votre première fois à Paris ?

Non je suis déjà venu plusieurs fois. La première fois que je suis venu c’était il y a huit ans.   J’adore la culture et le cinéma français. Je suis une grande fan de François Truffaut, Jean Luc Godard ou encore François Ozon. Le premier film français que j’ai vu c’était La Haine à l’âge de seize ans. Je suis tombé amoureuse de Said Tagmahoui (rires). J’écoute aussi pas mal de rap français, j’aime la mélancolie qui s’en dégage.

 

Vous attendiez vous à un tel succès pour Iron Sky ?

Non pas du tout. C’est incroyable car cela nous a permis de voyager un peu partout dans le monde ce qui nous a permis d’être confronté à toutes sortes de réactions. A Moscou par exemple, l’ennemi juré des nazis, les spectateurs se sont mis à rire à gorges déployées. Dans d’autres lieux, les réactions ont été plus… étranges comme ces fans déguisés en nazis qui ont voulus poser en photo avec moi.  Je savais qu’ils ne pensaient pas à mal mais j’ai refusé car c’était trop bizarre !

 

© Condor Entertainment

© Condor Entertainment

 

 

Une suite est elle prévue ?
Une suite et une prequel. Je sais que je serais dans la suite mais je ne sais pas encore pour la prequel.

 

Merci àà Lucie Mottier de Dark Star ainsi qu’à Julia Dietze pour sa disponibilité.

Commentaires