Élodie Falco 20 - février - 2015 News

Quelques heures seulement avant le début de la quarantième édition de la Cérémonie des Césars, il est temps de faire une mise au point sur les attentes & enjeux de cette soirée. Après plusieurs désistements, c’est Dany Boon qui présidera la cérémonie des Césars, ne manquant pas pour l’occasion de diviser l’avis des cinéphiles. On ne doute pas que ce dernier saura détendre l’atmosphère tendue de cette cérémonie avec son humour populaire, sujet de nombreux aprioris. Comme à chaque fois, les Césars marquent l’un des événements culturels les plus importants de l’année. Plus qu’une fierté ou un plaisir, être récompensé d’un César symbolise beaucoup plus qu’on ne peut l’imaginer pour un artiste : cela offre une reconnaissance & ouvre des portes à l’international. Peut-être plus que les années précédentes, ce soir présente de nombreux enjeux.

Cette année les Césars ont osé se jouer d’un débat cinématographique qui a animé l’année 2014: la bataille entre « Yves Saint Laurent » de Jalil Lespert & « Saint Laurent » de Bonello. En effet, les deux films s’affrontent dans de nombreuses catégories (Meilleur acteur, Meilleur second rôle masculin, Meilleur photo, Meilleur décor, Meilleurs costumes). Les deux talentueux Saint Laurent, Pierre Niney et Gaspard Ulliel, rêvent d’Hollywood avec ce possible premier César. De la prise de partie des Césars de les mettre directement en concurrence en découlera des choix coriaces: par exemple, on peut facilement imaginer que l’Académie des Césars préfèrera élire quelqu’un d’autre pour le prix du Meilleur Acteur plutôt que de choisir entre les deux. Par contre, on parie sur Guillaume Gallienne en Meilleur second rôle masculin pour Yves Saint Laurent: celui qui avait raflé de nombreux Césars pour « Guillaume & les garçons, à table ! » se met dans la peau de Pierre Berger: plus sombre, plus viril, plus impressionnant, Gallienne est transformé. À la fois gênant & excitant, ce face-à-face est le plus attendu des Césars & promet de relancer le débat dans les jours qui suivront.

D’autres pointures aussi dans la catégorie Meilleur film. Tous adorés du public français de « Timbuktu » à « Sils Maria » en passant par « Eastern Boys« , on parie plus sur « Les combattants » de Thomas Cailley (nominés dans plusieurs catégories comme dans la catégorie Meilleur premier Film qu’il pourrait obtenir mais aussi Meilleure actrice avec Adèle Haenel, grande promesse du cinéma français) ou encore « Hippocrate » de Thomas Lilti, bluffant par sa facilité à emporter les spectateurs dans son histoire, son réalisme hospitalier. Il se pourrait pourtant qu’il y’ai des surprises comme le décevant « La famille Bélier » dont la nomination à elle-seule est inattendue. Nominé dans plusieurs catégories & plébiscité par un large public populaire, sa présence n’est pas négligeable. Mais le choix le plus ardu sera celui du Meilleur Réalisateur: un seul prix pour de nombreux réalisateurs de talents. Petit coup de cœur tout de même pour « Bande de filles » de Céline Sciamma, plébiscité à Cannes tout comme Abderrahmane Sissoko avec « Timbuktu« . Seule femme de la catégorie, ce César serait une consécration pour cette réalisatrice de longue date que beaucoup ont découvert grâce à ce film. Dans la catégorie Meilleure Actrice on retrouve un trio d’actrices confirmées formées par Juliette Binoche, Marion Cotillard & Catherine Deneuve. Alors qu’on s’étonne de la nomination de Cotillard pour « Deux jours, une nuit » qui est fortement questionnable & qu’on se dit que Sandrine Kiberlain ne peut pas encore tout rafler cette année, pour Catherine Deneuve ce César serait l’offre d’une nouvelle jeunesse ou d’une éternelle jeunesse pour Adèle Haenel.

Autre catégorie plus qu’attendue par la critique : Meilleur Film étranger. On retrouve des films multi-récompensés « 12 Years a slave« , « Boyhood » & la palme d’or « Winter Sleep » ainsi que deux des meilleurs films de l’année selon le public français « The grand Budapest Hotel » de Wes Anderson & « Mommy » de Xavier Dolan. On préfèrera une récompense donnée à un de ces deux derniers même si Wes Anderson n’a plus besoin de recevoir des prix pour confirmer son talent & que Xavier Dolan semble bien malchanceux après avoir vu la Palme d’Or de Cannes lui échapper de peu & ne pas avoir été sélectionné pour les Oscars.

Enfin la dernière catégorie pour laquelle l’impatience du résultat nous hante Meilleur Documentaire qui sera sûrement à l’image de l’actualité française avec la victoire fortement souhaitée par la critique des « Caricaturistes: fantassins de la Démocratie » pour lequel Charlie Hebdo a apporté son soutien. Hommage à tous ces Hommes dans le monde qui se battent avec des crayons plutôt que des armes & qui nous rappellent que le cœur de l’Art est la liberté d’expression, célébrée par la Cérémonie des Césars.

(Les Césars. Vendredi 20 Février. Diffusé en clair sur Canal+).

Commentaires