Ilan Ferry 19 - novembre - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 
Les DTV se suivent et ne se ressemblent pas. Et comme il faut faire un tri parmi toutes ces productions hautes en couleurs, Cinevibe prêche, encore une fois, la bonne parole en vous livrant sa sélection. Enjoy !

 

 

Echap de Christophe Trent Berthemin et Dist de Kaerth avec Anna Polina, Noemie Alazard Vachet, Graziella Diamond. Disponible en DVD  depuis le 8 novembre 2011 chez Emilya.
 
En France, on a pas de pétrole mais on a des idées… et aussi des réalisateurs talentueux. La preuve avec Echap, ghost story réalisée pour une poignée d’euros par Christophe Trent Berthemin et Dist de Kaerth, duo de réals un peu punks dans l’âme. Un premier film certes bourré de menus défauts mais témoignant d’un tel cœur à l’ouvrage qu’on ne peut qu’être séduit par le résultat aussi modeste que sympathique et bien emballé. Une générosité qui se retrouve jusque dans les nombreux suppléments dans lequel on retrouve pèle mêle : un très bon commentaire audio des réalisateurs, un making of efficace et une pelleté de courts modules. Mention spéciale à l’excellente B.O. du film proposée en bonus. Coté technique, ne pas s’attendre à un transfert de folie, le master proposé ici étant on ne peut plus correcte avec deux belles pistes françaises Dolby Digital et DTS.  Vous n’échapperez pas à Echap !
 
Note film : 3/5
Note DVD : 3,5/5

 

 

 

Saint de Dick Maas avec Huub Stapel, Egbert Jan Weeber, Caro Lenssen. Disponible en DVD & Blu-Ray depuis le 15 novembre 2011 chez Entertainment One.
 
A l’approche des fêtes, il est bon de revenir à quelques fondamentaux. Et qui mieux placé que ce cher Saint Nicolas pour assener quelques piqures de rappel bien senties ? Sauf que, contrairement à un certain Père Noel, le Saint Nicolas de Dick Maas n’est pas du genre jovial. Pour son grand retour, le réalisateur du culte L’ascenseur nous offre un film d’horreur à l’ancienne et intronise un boogeyman d’un genre nouveau, sorte de Freddy Krueger enguirlandé qui fait plus que priver de cadeaux les enfants pas sages. Relecture rigolote de tout un pan du folklore germanique, Saint est une bonne petite série B parfois cheap, souvent bordélique mais diablement généreuse. Le Blu-Ray proposé ici offre une très belle image tandis que les pistes française et néerlandaise DTS-HD Master Audio 5.1 se montrent on ne peut plus efficace. C’est du coté des bonus que le bat blesse puisque nous n’avons droit qu’à un making of certes rock n’ roll mais qui aurait gagné à être agrémenté de quelques suppléments.
 
Note film : 3,5/5
Note Blu-Ray : 3,5/5

 
 
 
Eyeborgs de Richard Clabaugh avec Adrian Paul, Megan Blake, Danny Trejo. Disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 19 octobre 2011 chez Free Dolphin.
 
Décidément, Adrian Paul aime squatter l’Antre du DTV. L’ex Highlander affronte cette fois Big Brother dans cette production SyFy où des petits robots espions font le ménage dans un futur pas très clean. Rigolo, Eyeborgs décline la SF parano à la sauce nanarde sans jamais se complaire dans la nullité totale. Il en résulte un sympathique téléfilm qui aurait fait une bonne série TV comme en témoigne un final ouvert. Techniquement, cette édition est très correcte entre un bon transfert et des pistes anglaise et française DTS-HD Master Audio 5.1 efficaces. Rayon bonus, c’est l’avalanche avec making of, scènes coupées, bêtisier et autres petits modules ludiques. Du beau boulot qui rehausse l’intérêt de cette production gentille mais oubliable.
 
Note film : 2/5
Note Blu-Ray : 4/5

 
 
 
Mega shark vs Crocosaurus de Christopher Ray avec Gary Stretch, Jaleel White, Sarah Lieving. Disponible en DVD & Blu-Ray depuis le 16 novembre 2001 chez Free Dolphin.
 
Spécialistes du low budget à faire passer Roger Corman pour David O. Selznic, les petits malins d’Asylum font aussi dans le documentaire animalier. La preuve avec Mega shark vs Crocosaurus qui oppose deux légendaires créatures toutes de CGI vétues sous l’œil traumatisé de Jaleel White, inoubliable Steve Urkel de la série La Vie de famille. Soit du nanar taille XXL qui devrait ravir les amateurs de séries Z à forte teneur en portanawak. A ce stade là on ne sait plus si le film mérite un gros 5/5 ou un 0 de rigueur. C’est tellement beau qu’on en viendrait presque à opter pour la première option. Pour son portage DVD, le film bénéficie d’une édition correcte entre un bon master et des pistes sons efficaces. Mention spéciale à la VF très « nanar approuved ». Pour les bonus il faudra se contenter d’un making of et d’une bande annonce mais avaient on vraiment besoin de plus ?
 
Note film : 5/5 (sur le taux de l’échelle nanarde)
Note DVD : 3/5

 
 
 
Grotesque de Koji Shiraishi avec Tsugumi Nagasawa, Hiroaki Kawatsure . Disponible en DVD & Blu-Ray depuis le 20 octobre 2011 chez Elephant Films.
 
Plus fort que Saw et Hostel réunis, voici Grotesque, incursion nippone dans le cercle très fermé du torture porn. D’une violence inouie et parfois insoutenable, le film de Shiraishi ne mégote pas sur les détails et va jusqu’au bout de sa logique putassière. Une volonté jusqu’au boutiste qu’on peut louer ou vomir au choix. Disons le d’emblée, le principal intérêt de cette édition réside dans l’excellente analyse prodiguée par Victor Lopez et Olivier Smach, rédacteurs en chef du non moins excellent site www.eastasia.fr . Avec un joli sens de la mise en scène, ils décortiquent le phénomène Grotesque avec une minutie qui force le respect. Attention toutefois mieux vaut voir le film avant de s’y atteler. Techniquement pas grand chose à redire : le transfert respecte l’aspect craspec du film tandis que les pistes sons à l’avenant demeurent des plus efficaces.
 
Note film : 1/5
Note DVD : 3,5/5

 
 
 

Glenn 3948 de Marc Goldstein avec Billy Boyd, Patrick Bauchau, Gérard Depardieu. Disponible en DVD et Blu-Ray à partir du  24 novembre 2011 chez Ico Video.

 

Imaginez un croisement entre Le Pianiste et A.I. le tout mâtiné de Wall-E. C’est le programme proposé par Glenn 3948 dans lequel un pianiste déchu découvre que son robot domestique et volant (!) est aussi un virtuose du piano. Si Glenn 3948 ne rentrera pas dans les anales ce n’est pas en raison de son budget modeste ou de ses acteurs venus cachetonner (Depardieu en présentateur TV !) mais plutôt de son cachet très « bande démo d’infographiste » qui phagocyte cette jolie histoire. Dommage car si on occulte une esthétique laide, Glenn 3948 demeure un bon divertissement principalement axé pour les plus jeunes. Un transfert vidéo correct et deux timides pistes Dolby Digital 5.1 agrémentent ce DVD. En guise de bonus nous avons droit à un anecdotique making of trop axé effets spéciaux et à une émouvante fin alternative.

Note film : 2/5
Note DVD : 2,5/5

 
 
Voilà, vous savez désormais quoi voir pour animer vos samedis soir. Sinon vous pouvez aussi aller au cinéma…

Commentaires