Ilan Ferry 15 - juillet - 2018 Best of, DVD/Blu-ray

 
Il vous avait manqué ? Le Grand Mix DVD/Blu-ray de Cinevibe fait aujourd’hui son reboot histoire de coller aux tendances cinématographiques. Promis on n’en fera pas autant que Spiderman ! Au programme de ce numéro bis (à ne pas confondre avec l’architecte egyptien du même nom !) : des salariés veners, des têtes qui tombent en 4K, des princesses, des géants ou encore un chien un peu trop humain (à moins que ce ne soit l’inverse !). Enjoy !

 

Program Store

 

Mayhem (Blu-ray). Un film de Joe Lynch. Avec Steven Yeun, Samara Weaving, Steven Brand. Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 3 juillet 2018 chez Program Store.
 
«Resident Evil chez les cols blancs» voilà comment on pourrait résumer Mayhem qui se sert du « film d’infectés » comme prétexte pour lancer une charge violente contre un monde du travail toujours plus aliénant et déshumanisant…ou comment donner au terme de capitalisme sauvage son illustration la plus littérale. Sauf qu’à trop verser dans l’hystérie et la caricature, le film finit par lasser donnant davantage l’impression d’être devant une parodie à la Funny or Die qu’un pamphlet « antisocial ». Si Steven Yeun se révèle impeccable en jeune cadre cynique en quête de vengeance, Samara Weaving peine à convaincre en singeant Margot Robbie jusqu’à plus soif ! On retiendra toutefois quelques séquences bien vénères et une volonté de faire feu de tout bois louable à défaut d’être canalisée.
 
Note film 2/5
Note image : 4/5
Note son : 4/5
Note bonus : 3/5

 

Warner Home Video

Game of Thrones, saison 1 (4K Ultra HD). Avec Sean Bean, Peter Dinklage et Kit Harrington. Disponible en 4K Ultra HD depuis le 6 juin 2018 chez Warner Home Video.
 
« Winter is coming », la formule est connue et rares sont ceux qui n’ont pas encore vibré au rythme des aventures des familles Stark et Lannister. Si toutefois vous faites partie de cette caste d’incorruptibles qui ne veut pas voir venir l’hiver ou qu’au contraire la hype est en train de méchamment vous rattraper, la sortie de la 1ère saison en 4K Ultra HD est l’occasion parfaite pour vous y mettre à condition bien entendu d’être équipé du matériel adéquat. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’en 4K la série reprend de sacrées couleurs, on pourrait même parler de redécouverte tant le gain technique par rapport au Blu-ray (déjà très réussi) est flagrant. La définition est plus poussée, le niveau de détails et les contrastes revus à la hausse quant aux pistes sonores, entendre le célèbre thème de Ramin Djawadi en Dolby Atmos a de quoi filer de sacrés frissons !
 
Note film 4/5
Note image : 5/5
Note son : 5/5
Note bonus : 3,5/5

 

M6 Video

Chien (DVD). Un film de Samuel Benchetrit. Avec Vincent Maccaigne, Vanessa Paradis et Bouli Lanners. Disponible en DVD à partir du 18 juillet chez M6 Vidéo.
 
Bien étrange film que ce Chien de Samuel Benchetrit qui adapte ici son propre roman en racontant l’histoire d’un homme qui après avoir tout perdu (sa femme, son travail, sa maison… on se croirait chez Disiz la Peste !) va réapprendre à vivre en intégrant les codes de soumission d’un chien. Ne vous fiez pas à son visuel mensonger, Chien n’est ni une comédie (quoique…) ni un feel good movie mais plutôt une fable morale sur la violence de ce monde qui opprime les plus faibles bla bla bla. Un pitch intriguant qui n’est pas sans rappeler certaines œuvres surréalistes (on pense notamment à La Chair de Marco Ferreri en beaucoup moins sexualisé) mais qui pêche ici par un manque singulier de folie. Beaucoup trop axé sur le vide existentiel de son personnage principal, Benchetrit esquisse des pistes intéressantes, trempe l’orteil dans le grand bain de la provoc avant de se raviser et ce jusqu’au final assez grotesque. Il en résulte un film bancal à mi-chemin entre le conte cruel et la chronique sociale engagée mais auquel il manque ce trouble et cette poésie inhérents à son sujet malgré une très bonne idée de départ. Si le film peine à convaincre, on ne peut pas en dire autant du DVD au master plus que correct et aux pistes sons discrètes, pour aller plus loin dans l’analyse le commentaire audio et l’interview de Samuel Benchetrit sont une bonne manière de mieux comprendre les intentions du cinéaste.
 
Note film 2.5/5
Note image : 3,5/5
Note son : 3,5/5
Note bonus : 3,5/5

Ad Vitam


L’échange des princesses (Blu-ray). Un film de Marc Dugain. Avec Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Anamaria Vartolomei. Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 5 juin 2018 chez Ad Vitam.

 
Situé en 1721, L’échange des princesses raconte comment les mariages forcés des jeunes Mlle de Montpensier, 12 ans, et Anna Maria Victoria, 4 ans, détermineront les destins désormais liés de la France et de l’Espagne. Mariages forcés, jeux de pouvoirs, destins contrariés… pour peu on pourrait dire que L’échange des princesses n’a rien à envier à Game of Thrones, l’inceste et les batailles épiques en moins ! Blague à part si on pourra reprocher au film de Marc Dugain un certain académisme, il a au moins le mérite de lever le voile sur un pan encore trop méconnu de l’Histoire de France et demeure d’une rigueur assez exemplaire sur le sujet. Spécialiste des sujets historiques (on lui doit notamment le livre qui a inspiré La chambre des officiers), prend le pari pour une fois de ne pas adapter l’un de ses propres livres mais reste dans sa zone de confort. D’aucuns pourraient reprocher à L’échange des princesses son trop grand académisme, certes mais le sujet traité est tellement passionnant qu’on ne peut que saluer le résultat aussi perfectible soit-il. Plutôt correct, le Blu-ray n’est pas là pour faire dans l’esbroufe et fait son travail sans plus ni moins. On regrettera toutefois des bonus un peu maigres avec une seule interview du réalisateur Marc Dugain à se mettre sous la dent.
 
Note film 3.5/5
Note image : 3,5/5
Note son : 3,5/5
Note bonus : 2/5

 

Lonesome Bear

Chasseuse de géants (Blu-ray). Un film d’Anders Walter. Avec Madison Wolfe, Zoe Saldana, Imogen Poots. Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 6 juin 2018 chez Lonesome Bear.
 
Adapté d’une mini-série de comics signés Joe Kelly et J. M. Ken Niimura, Chasseuse de géants raconte les aventures d’une jeune écolière américaine persuadée que des géants menacent son village. Pour son 1er long métrage, le réalisateur danois Anders Walter prend un pari risqué avec ce conte naviguant constamment entre rêve et réalité. Risqué dans la mesure où le sujet (une jeune orpheline se réfugie dans une quête à priori imaginaire pour échapper à son triste quotidien) sous-entend de trouver un équilibre délicat entre émotion et émerveillement sans tomber dans le piège du pathos. L’année dernière, Juan Antonio Bayona avait relevé le défi haut la main avec le très beau Quelques minutes après minuit. Et c’est peut-être bien là le principal handicap de Chasseuse de géants qui arrive juste après le film de Bayona, les deux oeuvres fonctionnant sur un canevas similaire. Sauf que contrairement à ce dernier, le film de Walter n’évite pas l’écueil du pathos et semble davantage voué au tour de force technique. Sur ce dernier pont rien à redire : pour un 1er long, Walter s’en sort franchement bien, si l’on aura quelques réserves sur une narration qui traine un peu des pieds, force est de reconnaitre que les séquences présentant les géants sont bluffantes et laissent augurer du meilleur pour l’avenir de ce jeune cinéaste.
 
Note film 3/5
Note image : 4,5/5
Note son : 4/5
Note bonus : 2,5/5

Commentaires