Ilan Ferry 24 - octobre - 2014 News

 

Depuis quelques années déjà, le biopic musical est tendance, s’axant sur de grands noms comme Ray Charles ou plus récemment James Brown avec l’atypique Get on up. Et parmi toutes ces figures de proue, il y en a une que le cinéma a injustement boudé (du moins par le prisme de la fiction) c’est le grand Chet Baker. Déjà immortalisé dans l’excellent documentaire Let’s Get Lost de Bruce Weber, le célèbre trompettiste qui défraya la chronique est ici le héros de Born to Be Blue. Réalisé par le canadien Robert Budreau qui avait déjà fait du musicien le héros de son court-métrage The Deaths of Chet Baker (il était alors interprété par l’excellent Stephen McHattie), le film se focalisera sur une période très particulière de la vie du Baker lors de son come back à la fin des années 70 et la liaison amoureuse qui changea à jamais sa façon de jouer de la musique et l’aida dans sa quête rédemptrice. Pas un biopic au sens classique du terme donc mais une tranche de vie de l’artiste qui sera ici interprété par Ethan Hawke (Sinister) dont les choix de carrière sont décidément de plus en plus intéressants. Un projet de longue haleine sur lequel Ethan Hawke s’est particulièrement impliqué depuis des années et qui voit enfin le jour. Aux cotés  d’Ethan Hawke, on retrouvera Carmen Ejogo (The Purge: Anarchy) et le trop rare Callum Keith Rennie dont le sourire carnassier à hanté les meilleures saisons de séries emblématiques comme Battlestar Galactica ou encore Californication. Au regard de son sujet et de sa production, peu de chances de voir Born to Be Blue arriver en France d’autant qu’aucun grand studio n’est affilié au projet. En attendant de le voir (peut-être) en Chet Baker, Ethan Hawke sera à l’affiche de l’intriguant Predestination des frères Spierig (Daybreakers) qui sortira chez nous en vidéo le 5 décembre 2014.

 

Ethan Hawke dans Sinister de Scott Derrickson

© Tous droits réservés

 

Source : SlashFilm

 

 

Commentaires