Ilan Ferry 24 - mars - 2014 News

 

On pensait le projet définitivement rangé dans le placard des fausses bonnes idées et bien non : le remake de Scarface pourrait bel et bien devenir une réalité. En effet, selon The Wrap, Universal pourrait bien avoir trouvé un réalisateur en la personne du chilien Pablo Larrain à qui l’on doit No avec Gael Garcia Bernal. Selon le studio, Larrain aurait séduit par sa vision du personnage et ce qu’il veut en faire dénotant par là même une connexion immédiate. Un discours entendu déjà maintes fois notamment lorsque José Padilha avait été recruté pour redonner vie à Robocop. Pas de quoi donner entièrement confiance mais espérons toutefois que Larrain se verra moins phagocyté que son collègue brésilien. Reste que sa présence derrière la caméra pourrait être une vraie plus-value pour un projet qui intrigue moins pour sa démarche assez opportuniste que son générique de plus en plus alléchant. Il faut dire qu’au scénario on retrouve Paul Attanasio (Donnie Brasco) tandis que la production est assurée par Marty Bregman (producteur de la version de De Palma) et Marc Shmuger. C’est d’ailleurs à ce dernier que l’on doit le sulfureux documentaire sure Wikileaks, We Steal Secrets sur disponible en DVD dès le 1er avril 2014. Et pour ceux qui aimeraient savoir quel sort sera réservé à Tony Montana (qui ne portera plus ce nom d’ailleurs) dans ce remake, voici un petit rappel des faits. Situé dans le Los Angeles d’aujourd’hui, ce nouveau Scarface suivra la fulgurante ascension d’un immigré mexicain dans le milieu du crime organisé. Si l’histoire et le prénom du personnage restent les mêmes, cette nouvelle version se focaliserait davantage sur les épreuves traversées par Scarface avant de devenir l’homme qu’il est. Pour incarner le personnage titre, la production envisagerait de prendre un acteur totalement bilingue et ne verrait aucun inconvénient à jeter son dévolu sur un inconnu au détriment de noms plus célèbres comme Edgar Ramirez, Oscar Isaac ou Michael Pena. On croise donc les doigts pour que le film apporte un éclairage nouveau sur cette vision atypique du rêve américain qu’est l’ascension de Scarface.

 

© Tous droits réservés

© Tous droits réservés

Commentaires