Barbara Pilley 30 - avril - 2013 News

 

Assurément, Disney nous réserve la sortie d’un grand spectacle en août prochain. L’équipe de production de Pirates des Caraïbes s’est réunie autour de son acteur fétiche, Johnny Depp, pour s’emparer d’un mythe américain : Lone Ranger – déjà largement adapté au cinéma, à la radio, à la télévision, en bandes dessinées et autres formats papiers. Icône de la culture pop américaine, Disney ne pouvait que sortir l’artillerie lourde pour revisiter le célèbre western mettant en scène Tonto (Johnny Depp), un guerrier amérindien, et John Reid (Armie Hammer), un procureur qui, suite à l’assassinat de son frère, devient justicier masqué. La nouvelle bande-annonce, qui a été dévoilée lors de la présentation du film, jeudi 17 avril  au Gaumont Marignan, révèle l’ampleur donnée à l’événement : rythme haletant, casting de choix et effets spéciaux en cascades.  « J’ai voulu donner à la nouvelle génération la passion que j’ai eu, enfant, devant les grands films » a confié le réalisateur, Gore Verbinsky, lors de la conférence – en directe de Los Angeles – qui a eu lieu après la projection des deux extraits du film.

 

© Walt Disney Pictures France

© Walt Disney Pictures France

 

Gore Verbinsky a donc mis un point d’honneur à tourner la plupart des scènes dans les décors naturels de l’ouest américain – les même qui, longtemps, ont accueilli John Wayne – pour mettre en scène ses héros. Tous les ingrédients ont donc été réunis pour présenter un pur western, capable de relancer le genre à la dynamite. Malheureusement l’ambition côtoie aussi le risque de la surenchère.  Bien qu’il soit impossible de juger l’intégralité d’un film sur la base de deux extraits de 20 minutes, la crédibilité d’ensemble pourrait bien pâtir de la démesure générale et d’un jeu d’acteur peut-être inapproprié aux personnages. Pas besoin d’aller bien loin pour s’apercevoir que peu de spectateurs sont convaincus par la vision d’un Jonnhy Depp amérindien, trop barbouillé et garni sur la tête d’un corbeau empaillé, qui croasse à l’occasion. L’alliance détonante de deux personnages au caractère antinomique – comme c’est le cas dans Pirates des Caraïbes – semble d’avantage pencher vers le stéréotype que de créer un véritable duo. L’humour lui aussi pourrait bien décevoir. Mais l’action, elle, est sans conteste au rendez-vous ! La curiosité l’emporte. L’enthousiasme de l’équipe pour ce projet, la présentation de la nouvelle bande-annonce et la qualité des effets spéciaux nous assurent un divertissement à la hauteur d’un grand écran. Vivement le 7 août prochain ! et nous verrons si Lone Ranger mérite son sous-titre : Naissance d’un héros.

Commentaires