Ilan Ferry 8 - mars - 2012 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film de Steven Spielberg. Avec Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig. Disponible en DVD & Blu-Ray depuis le 27 février 2012 chez Sony Pictures Home Entertainment.

 

Film : 4/5

 

Projet au long cours (et au grand cœur seraient on tentés de dire), l’adaptation de Tintin par Steven Spielberg s’apprête enfin à débouler sur grand écran. Alors grosse baudruche ou émerveillement de tous les instants ? La réponse B mon capitaine ! A la question tonton Spielberg a t –il cédé au cynisme ambiant ? Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne répond par un non franc et massif, invoquant une candeur somme toute spielbergienne là où d’autres auraient optés pour le divertissement bas de plafond privilégiant la surenchère vaine au détriment de toute personnalité. Sauf que voilà, ce Tintin là est le fruit de l’alliance entre deux géants, Steven Spielberg et Peter Jackson qui n’ont jamais caché leur gout pour le romanesque. Peu surprenant  au fond qu’ils se soient attaqués à cette mythique figure de la BD tant ses aventures contiennent tous les ingrédients inhérents au cinéma qu’ils affectionnent. Œuvre bicéphale, Tintin porte inlassablement le sceau de ses auteurs comme si à l’humour bon enfant du second ne pouvait répondre que la mise en scène très maitrisée et inspirée du premier (lire la suite...)

 

© Sony Pictures

 
 
 

Blu-Ray : 5/5

 

© Sony Pictures Home Entertainment


 
 

Image : 5/5

Il faut bien l’avouer : si Les Aventures de Tintin flattaient déjà bien nos rétines sur grand écran (et encore on ne parle pas de l’Imax), c’est de nouveau le cas avec cette édition Blu-Ray.  Le transfert utilisé ici ne tutoie pas la perfection, il l’assimile totalement au sein d’un ensemble d’une belle homogénéité. En un mot comme en cent : ça claque !  Logique quand on sait que l’éditeur a toujours bichonné ses titres qu’il s’agisse d’un prestigieux blockbuster ou d’un inepte DTV. Le film de Spielberg se plaçant logiquement dans la première catégorie on ne peut que sabrer le champagne ! Des couleurs ultra chatoyantes  à la définition au piqué chirurgical, tout concours à faire de cette édition un must du genre en termes d’images. Il en résulte un transfert HD de toute beauté n’affichant absolument aucun défaut. Premier coup de semonce avec une palette colorimétrique ahurissante de densité. Tout est respecté à la teinte près pour renouer avec l’expérience ciné tandis que les contrastes font preuves d’une belle vigueur. Les elements parviennent à parfaitement se détcher de l’image si bien qu’on en vient à se demander si la déclinaison 3D change vraiment la donne ! Mais ce sont surtout le niveau de détails et la vertigineuse profondeur de champ qui tirent leurs épingles du jeu. Dès la première image, le HDphile est littéralement plongé dans le monde de Tintin et n’en ressortira que cent minutes plus tard.

 

© Sony Pictures Home Entertainment

 
 
 

Son : 5/5

Là encore c’est du tout bon puisque les pistes sons sonnent aussi bien à nos oreilles que l’image nous en met plein les mirettes. Avec tout d’abord une piste anglaise DTS-HD Master Audio 7.1 à faire palir de jalousie la Castafiore. Apple et cristalline elle met bien en valeur le prestigieux casting vocal tout en permettant à l’excellente partition de John Williams de se détacher comme il se doit. Au niveau des effets c’est une véritable festival puisque le mix met toutes les enceintes à contribution renforcant ainsi l’impact des multiples morceaux de bravoure émaillant ces formidables aventures. De la vraie graine de bande démo, un terme qui peut paraître galvaudé mais qui semble avoir été crée pour cette édition. Un poil plus timide mais tout aussi ample son homologue français 5.1 ravira les amateurs de VF qui ne perdront pas au change si ce n’est au niveau des timbres si particulier du cast original. Il est certes dommage de se priver du délicieux accent d’Andy Serkis mais tout est question de gout après tout !

 

© Tous droits réservés

 

 

Interactivité : 4/5

 

Ne rêvez pas : Steven Spielberg et Peter Jackson ne se sont pas prêtés à l’exercice du commentaire audio. Ils sont toutefois omniprésents dans l’impressionnant making of composant ce disque. D’une durée quasi équivalente à celle du film, ce très bon documentaire divisé en modules peut aussi être visible d’une traite. Réalisé par l’incontournable Laurent Bouzerau (spécialiste es making of pour Spielberg, De Palma…) revient sur absolument toutes les étapes de conception du film et demeure extrêmement riches en interviews diverses. Tout, tout vous serez tout sur Tintin et comment Jackson et Spielberg ont su se réapproprier une base qui les a fascinés pour mieux l’adapter au médium cinéphilique. Si nous n ‘évitons pas le ton parfois lénifiant, l’ensemble reste passionnant et indispensable pour tout fan qui se respecte. De l’excellent boulot !

 
 

© Sony Pictuers Home Entertainment

 
 
 

La bonne vibe :  revoir Les Aventures de Tintin dans des conditions optimales.

La mauvaise vibe :  aucune mauvaise vibe à l’horizon !

 

Verdict : après avoir secoué les salles obscures, le film de Spielberg risque de réitérer l’expérience chez vous. C’est beauuuuuuuu !!!!

 

Commentaires