Ilan Ferry 9 - août - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film de D.J. Caruso. Avec Alex Pettyfer, Dianna Agron, Timothy Olyphant. Disponible en DVD &Blu-Ray dès le 10 aout 2011.

 

 

 Film : 2,5/5

 

John (Alex Pettyfer) est beau, blond, intelligent (enfin on croit) et arbore des abdos à faire pâlir de jalousie Bradley Cooper. Non, John n’est pas la nouvelle mascotte de la Gay Pride, mais un extra-terrestre refugié sur Terre pour échapper aux méchants aliens ayant détruit sa planète quand il était encore tout bébé. Mais ce n’est pas tout, car non content de devoir être toujours en cavale, John doit composer avec l’apparition de nouveaux pouvoirs tels que des flashs de lumière jaillissant de ses mains (ce qui est bien pratique pour chercher ses clefs dans le noir avouons le !) et ses premiers émois amoureux pour une jeune blonde (décidément) arborant un sourire Denivit du plus bel effet. Dur, dur d’être un ado d’une autre planète ! Raconté comme ça, Numéro 4 a de furieux airs de Smallville, et pour cause puisque les scénaristes ne sont autres que Miles Millar et Alfred Gough, producteurs de la célèbre série contant la jeunesse de Superman. Autant dire que les jeunes filles en fleur fondant depuis dix saisons devant le regard vert émeraude de Tom Welling (Clark Kent dans Smallville) seront en territoire connu, les autres eux risquent d’être quelque peu prit de court à moins d’avoir dévoré le livre original de Pittacus Core alias Jobie Hughes et James Frey. Ne vous attendez donc pas à une chasse à l’alien tendue comme un World Invasion : Battle L.A., la S.F. servant ici de prétexte à décortiquer le spleen ado par le prisme de la métaphore ufologique. Chouette alors ! (lire la suite)
 
 
 

Blu-ray : 4/5

©DREAMWORKS II DISTRIBUTION CO.LLC

 

 

Audio :

Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS-HD High Resolution 5.1
 

Bonus (en HD et VOST) :

Scènes coupées (18 mins), Numéro 6 (11min), Bêtisier (4min)
 
En HD, l’image de Numéro Quatre brille de mille feux, autant que les faisceaux de lumières sortant des paumes de son héros. Le master HD, de toute beauté, bénéficie d’une définition à tomber et laissant voir un niveau de détails très travaillé. Couleurs et contrastes se voient parfaitement retranscrits notamment via des noirs particulièrement creusés. Aucun véritable défaut à l’horizon, c’est juste beau ! Du coté des pistes sonores ça envoie du très très lourd tout d’abord par l’entremise d’une piste anglaise DTS-HD Master Audio 5.1 extrêmement efficace. Mais en l’occurrence ce sont les allergiques à la VO qui sont le mieux lotis grâce à un mix français DTS-HD High Resolution 5.1 d’une précision chirurgicale. Aussi ample que faire se peut, cette dernière offre un incroyable spectacle audio prompte à vous facher avec vos voisins voire votre quartier entier. De la graine de bande démo ! C’est plutôt du coté des bonus que le bât blesse puisqu’hormis une poignée de scènes coupées introduites par D.J. Caruso en personne nous n’avons droit qu’a une featurette sur la superbe Teresa Palmer et un court bêtisier. Pas de quoi crier à l’édition collector !

 

©DREAMWORKS II DISTRIBUTION CO.LLC

 

Image : 4,5/5

Son : 5/5

Bonus : 2/5

 

La bonne vibe : une image et un son à tomber

La mauvaise vibe : Davantage de suppléments n’auraient pas été de trop

 

Verdict : Ne serait ce que pour son traitement technique, le Blu-Ray de Numéro Quatre fait figure d’indispensable pour toux ceux qui souhaiteraient le (re)découvrir dans des conditions optimales.

 

 

 

 

Commentaires