Kevin Cattan 21 - juin - 2014 Best of, DVD/Blu-ray

 

Une série créée par Nic Pizzolatto et réalisée par Cary Fukunaga. Avec Woody Harrelson, Michelle Monaghan et Matthew McConaughey. Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 11 Juin 2014.

 

Film : 5/5

 

HBO, chaîne câblée de télévision américaine à qui l’on doit (entre autres) les excellentes séries Game Of Thrones, Oz, Les Soprano, Boardwalk Empire ou encore Entourage lance en Janvier 2014 une nouvelle série policière : True Detective. Créée, écrite et produite par Nic Pizzolatto (qui a déjà œuvré en tant que scénariste sur deux épisodes de la série The Killing) et réalisée par Cary Fukunaga (à qui l’on doit les longs-métrages Sin Nombre et Jane Eyre), la série se paye le luxe d’avoir deux stars complètement bankables à son casting, Matthew McConaughey et Woody Harrelson. Si la carrière de l’un a été récemment touchée par la grâce avec des films comme Killer Joe, La Défense Lincoln, Magic Mike ou encore Mud, Sur Les Rives Du Mississippi, celle de l’autre stagnait plutôt du côté des blockbusters dernièrement (Hunger Games, Bienvenue À Zombieland, 2012 et Insaisissables). Réunis ici en tant qu’interprètes principaux et producteurs exécutifs, Harrelson et McConaughey portent sur leurs épaules le poids d’un scénario implacable (et impeccable) et d’une mise en scène parfois glaciale, parfois brutale (quelques scènes crues) mais sacrément efficace. Le scénario en béton demande énormément d’attention car on peut rapidement se sentir largué. Surtout que le premier épisode (qui a pour référence le pilote de Twin Peaks) prend son temps pour installer l’histoire. Si la série tend vers le polar classique (les admirateurs de James Ellroy ou de Dennis Lehane s’y retrouveront), l’originalité est aussi au rendez-vous avec cette courte saison, se rapprochant davantage d’un film de huit heures que d’une série télévisée. C’est dire le niveau de qualité ! L’autre et principale originalité de True Detective réside dans sa temporalité qui joue un rôle très important. L’histoire se situe à trois époques : 1995, 2002 et 2012. En 2012, nous assistons à deux interrogatoires avec les anciens détectives Martin « Marty »Hart (Harrelson) et Rustin « Rust »Cohle (McConaughey). Ces derniers nous plongent dans une enquête de 1995 qui ressemble étrangement à une enquête en cours. C’est pour cette raison que les deux anciens détectives sont convoqués. Ces deux hommes, diamétralement opposés aussi bien sur le plan professionnel que personnel, se retrouvent 18 ans après. (Lire la suite)

 

 

 

Blu-ray : 4/5

 

© Warner

© Warner

 

 

 

 

Image et Son : 4,5/5

 

Les visuels sont des photos officielles de la série et non des captures du Blu-ray.
Pas grand chose à dire sur l’image de la série. Tournée en 35 mm, certains détails argentiques ne passeront pas inaperçus mais vraiment rien de grave. Quelques plans (souvent en basse lumière) sont juste un peu granuleux. Excepté cela, la série offre de magnifiques plans d’extérieurs et de paysages de la Louisiane. L’image diffère pas mal entre les périodes (1995 a un ton plus froid alors que 2012 offre des couleurs plus chaudes). Pas énormément de profondeur de champ, mais une image sobre et efficace. La série s’est créée son propre style visuel. On approuve. Pour le son, HBO Home Entertainment propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. et une piste française en 5.1. DTS. Pour la piste anglaise, le son est très bien réparti sur les enceintes, permettant d’entendre clairement les dialogues, la musique et les sons d’ambiance. La piste française est moins puissante mais s’en sort tout de même avec un mixage assez convaincant. Cependant, la VF est ignoble et rien que pour le jeu des comédiens (on perd tout le côté texan de Matthew McConaughey en VF ainsi que son timbre de voix et la voix française de Woody Harrelson est exécrable), la série est à voir en VO !

 

© HBO

© HBO

 

 

 

 

Interactivité: 3,5/5

Quel dommage pour une série d’une telle qualité (succès public et critique aux États-Unis) de n’avoir droit qu’à quelques bonus de courte durée. Sur chaque épisode, nous trouvons un résumé (des épisodes précédents), un aperçu (de l’épisode à venir) et les coulisses de l’épisode  qui donnent la parole au créateur/auteur Nic Pizzolatto et au réalisateur Cary Fukunaga sur les événements de l’épisode. Intéressant pour faire le point entre les visionnages de chaque épisode, et non-spoilé . On vous recommande de voir le résumé, l’aperçu, l’épisode, et les coulisses du tournage de l’épisode (dans cet ordre) entre chaque épisode. Deux scènes coupées (sur l’épisode 3 et l’épisode 8)n’apportant pas grand chose sont disponibles. Celle de l’épisode 8 est en réalité une succession de plans montrant le paysage et non-intégrés à la série. Sur le deuxième disque, nous trouvons deux commentaires audio (sur les épisodes 4 et 5) de Nic Pizzolatto, créateur, auteur et producteur exécutif, T Bone Burnett, compositeur et Scott Stephens, producteur exécutif (ce dernier n’étant que sur l’épisode 5). Ils sont plutôt intéressants quand les intervenants ne font pas de longs silence pour regarder ce qui se passe à l’écran. Encore une fois, un gros point noir àHBO/Warner qui n’a pas pris la peine de sous-titrer ses commentaires. Enfin, sur le troisième disque, nous avons La Création de True Detective, featurette promotionnelle et trop courte survolant les différentes étapes de production de la série. Auprès de Matthew McConaughey et Woody Harrelson est en réalité un regroupement de 4 interviews des deux comédiens sur 4 scènes-clés de la série (à voir pour la bonne humeur des deux acteurs).   Le dernier bonus est une Conversation avec Nic Pizzolatto et T Bone Burnett sur la création de la musique pour la série. Restent quelques informations intéressantes entre deux congratulations.

 

© HBO

© HBO

 

 

 

 

La bonne vibe : Techniquement quasi-parfait.

La mauvaise vibe : Peu de bonus (ou trop courts) pour une série qui en méritait davantage !

 

Verdict : True Detective est une série à découvrir en HD, le Blu-ray lui offrant une très bonne qualité visuelle et sonore. Il est juste regrettable de ne pas avoir de sous-titres sur les commentaires audio et un peu plus de bonus. Cest bien dommage pour la série de lannée !

Commentaires