Ilan Ferry 1 - septembre - 2016 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film d’Alex Proyas. Avec Nikolaj Coster-Waldau, Gerard Butler, Geofrey Rush. Sortie en DVD & Blu-ray depuis le 17 aout 2016 chez M6 Vidéo.

 

Après les décevants I, Robot et Prédictions, le réalisateur des immenses Dark City et The Crow revient avec Gods of Egypt inspiré par la mythologie égyptienne. Peut-on parler d’un retour gagnant ? Ben, pas vraiment…

Film : 2/5

 

Après avoir frappé très fort avec The Crow et Dark City, Alex Proyas nous avait laissé perplexe avec I, Robot et Prédictions (cf. notre dossier), beaucoup moins personnels et ambitieux. Il a fallu attendre 7 ans pour qu’il revienne à la réalisation. La raison de cette attente est à imputer au projet finalement abandonné de Paradise Lost d’après Le Paradis perdu de John Milton. C’est donc avec Gods of Egypt qu’il fait son retour tant espéré par ses premiers fans. Le pitch, librement inspiré de la mythologie égyptienne dont nous retrouvons les dieux principaux (Horus, Ra, Seth), avait l’air sympathique sur le papier : l’affrontement entre Jaime Lannister de Game of Thrones et Leonidas de 300 dans la peau de Horus et Seth. Avant même sa sortie américaine, le casting avait suscité une polémique en raison de son manque de diversité et d’acteurs égyptiens. Quant-à la bande-annonce, elle n’augurait rien de bon avec l’utilisation abusive de CGI. La réception du film a été très mauvaise à sa sortie outre-Atlantique. Les critiques l’ont tellement « dézingué » que Proyas a écrit une tribune sur Facebook pour se plaindre de leur stupidité. Le public a suivi leur avis : Gods of Egypt a fait un gros bide au box-office alors que c’est à ce jour le film le plus cher du metteur en scène. Cet échec critique et public est-il mérité ? Difficile de répondre par la négative. Beaucoup de choses ne fonctionnent pas. (Lire la suite)

 

SND

SND

 

 

DVD : 3/5

 

M6 Vidéo

M6 Vidéo

 

Si le film n’a pas trop convaincu notre rédacteur Alexis Pitailler, force est de reconnaitre qu’une autre partie de la rédaction est beaucoup moins sévère avec le film. Visuellement inventif et habité par un véritable esprit épique, Gods of Egypt est handicapé par des effets beaucoup trop voyants (la pléthore de fonds bleus pique les yeux jusqu’à l’écœurement) et des acteurs en roue libre. Bien que pétri de défauts, le film d’Alex Proyas reste l’archétype du plaisir coupable, sympathique, bien loin du nanar que sa bande-annonce laissait augurer. L’image du DVD est à l’image du film : faillible mais pas déplaisante. Si le (re)visionnage en DVD accentue l’aspect fake de bien des effets visuels, le transfert demeure on ne peut plus honorable, ne laissant passer que très peu de bruit vidéo. On est loin de la précision de la HD, mais pour de la SD, ce DVD s’en sort très bien. Idem niveau son puisque nous avons droit à deux pistes française et anglaise Dolby Digital 5.1 laissant une belle place à l’épique partition de Marco Beltrami. C’est du niveau des suppléments que le bât blesse puisque nous avons droit à deux featurettes aussi inintéressantes que consensuelles. Ainsi, les possesseurs de platine Blu-ray privilégieront à coup sûr l’édition Blu-ray (3D ou pas) puisque celle-ci en plus d’être techniquement au dessus, offre des bonus supplémentaires.

 

La bonne vibe : Un plaisir coupable aussi attachant que pétri de défauts

La mauvaise vibe : moins de suppléments que sur l’édition Blu-ray

 

Verdict : Moins nanar qu’attendu, Gods of Egypt malgré ses défauts mérite d’être (re)découvert en DVD & Blu-ray.

 

Et pour savoir si les dieux sont avec vous, n’hésitez pas à participer à notre jeu concours pour gagner un DVD ou un Blu-ray du film. Rendez-vous ici.

 

Commentaires