Ilan Ferry 11 - juin - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino. Avec Kurt Russell, Rose McGowan, Josh Brolin. Blu-Ray et DVD disponibles depuis le 06 avril 2011 chez TF1 Vidéo.

 

Film : 4/5

Grindhouse n’est pas tant un film qu’une expérience… de celles qui vous ramène à l’époque bénie des doubles séances où séries B (voire très Z) s’enchainaient pour le plus grand plaisir de cinéphiles déviants.  Réjouissant retour vers le passé, le dyptique du duo Robert Rodriguez/ Quentin Tarantino se scinde donc en deux films comme autant de rapports au cinéma d’exploitation. Pure pelloche Bis, Planète Terreur est un condensé de fun lorgnant méchamment du coté de Bruno Mattei, Lucio Fulci et autres ténors du film de zomblards à forte teneur en hémoglobine. D’une rare générosité, le film de Rodriguez se débarrasse de tout complexe auteurisant ou trop formel pour offrir à son public près d’une heure et demie de plaisir à l’état brut. Plus référentiel et auto centré, Boulevard de la Mort est un méta slasher routier certes tarantinesque mais rétrospectivement tout aussi emprunt du même amour au cinéma de genre. Porté par un Kurt Russell immense en prédateur de la route, Boulevard de la Mort est une belle ode à la girl power doublé d’un judicieux clin d’œil au genre du rape n’revenge. Mis bout à bout, le résultat s’avère extrêmement plaisant (peut être plus dans sa première partie) mais ne peut pleinement s’apprécier que dans la pénombre d’une salle de cinéma hanté par les adeptes des séances Bis.

 

DVD : 4/5

 

 

© TFI Vidéo

 

Audio :  Anglais Dolby Digital 5.1, Québécois Dolby Digital 5.1

 

Bonus :

DVD 1 :

Les films dans leurs versions Grindhouse

 

DVD 2:

Les bolides de Boulevard de la mort (11min 43s)
Les as du volant : les cascades de Boulevard de la mort (19min 51s)
« Baby it’s you » version intégrale (interprétée par Mary Elizabeth Winstead) (3min 30s)
Kurt Russel est Mike le Cascadeur (9min 30s)
Zoë Bell : de cascadeuse à actrice (9min 59s)
Des hommes sur le Boulevard : les acteurs du film (8min 13s)
La fidèle co-pilote : le montage de Sally Menke (4min 34s)
La bande annonce de Double Dare (2min 21s)

Conférence de presse du Comic Con (23min 35s)
Ma leçon de cinéma en 10 min chrono (11min 52s)
Des nanas d’enfer : les filles de « Planète Terreur » (11min 50s)
Les hommes de « Planète terreur » (16min 32s)
Les débuts de rebel au cinéma (5min 33s)
Des zombies, des explosions et du sang : les cascades et effets spéciaux (13min 18s)
Plus vrais que nature : le pote, le doc et l’agent immobilier (6min 42s)

 

DVD 3 :

Ma leçon de cuisine en 10 minutes chrono (8min 30s)

Les effets de maquillage (12min 02s)

Les courses-poursuites déjantées (11min 46s)

Du Texas au Tennessee : la production (8min 01s)

Les bande-annonces en version-longue & making-of (39min 03s)

L’équipe GRINDHOUSE au Comic-Con 2006 (23min 35s)

Hobo with a shotgun, vainqueur du concours de bandes annonces Grindhouse (2min 00s)

Quand la décapante Lynn Hirschbert rencontre Tarantino et Rodriguez (1h 04min)

 

 

Image : 4/5

Rayures, grain poussé à l’extrême, points blancs… ne paniquez pas, TF1 Vidéo n’a pas traité Grindhouse par dessus la jambe. Au contraire puisque l’éditeur se fait fort de reprendre la charte graphique inhérente aux deux films. De ce point de vue là force est de reconnaître que les masters sont on ne peut plus réussis et garantissent une immersion immédiate. D’autant qu’en dépit de ce gimmick, le transfert n’en demeure pas moins de très bonne tenue pour de la SD. Un tour de force d’autant plus admirable que les deux films totalisent 183 minutes et tiennent sur un seul et même disque.

 

 

©TF1 Vidéo

 

Audio : 3,5/5

Aussi bien sur Planète Terreur que sur Boulevard de la Mort, la piste anglaise Dolby Digital 5.1 se révèle d’une très grande efficacité. Caisson de basse et enceintes sont mises dans tous leurs états et l’ensemble fait preuve d’une belle ampleur. Les anglophobes sont beaucoup moins bien loties puisqu’en lieu et place d’une vraie VF, ils auront droit à la version québécoise du film avec accent à l’appui. Rien qui n’entache les performances techniques du mix mais il est vrai que l’absence de réel doublage français se fait ici douloureusement ressentir. Tabernacle !

 

Interactivité 4/5

Grindhouse voit les choses en grand niveau bonus et ne bénéficie non pas d’un mais deux disques de suppléments. Le premier reprend les bonus déjà présents sur les précédentes éditions DVD de Planète Terreur et Boulevard de la Mort. Soit un lot de featurettes plutôt intéressantes (surtout la leçon de cinéma express prodiguée par Rodriguez) mais un poil trop promos. Le second disque, lui, n’est composé que de suppléments inédits. Si les bonus consacrés à Planète Terreur et Boulevard de la Mort sont dans la même veine que ceux présents sur le DVD précédent, c’est surtout la section consacrée aux fausses bandes annonces Grindhouse réalisées par Rob Zombie (Werewolf Women of the SS), Edgar Wright (Don ‘t) et Eli Roth (Thanksgiving) qui se révèle passionnante. Avec, en premier lieu, la possibilité de voir les versions longues des trailers réalisés par Zombie et Wright ainsi que leurs excellents making of. Un très bon moyen de prolonger l’expérience Grindhouse. Cerise sur le gâteau : une très bonne Master class Tarantino/Rodriguez animée par Lynn Hirschbert, journaliste au New York Times. Mention spéciale aux geeks avec le module consacré au Comic-Con 2006 durant lequel le duo infernal est venu teaser à mort sur le projet.

 

 

La bonne vibe : Une image respectant totalement l’esprit Grindhouse

 

La mauvaise vibe : Un doublage québécois qui pénalise les amateurs de VF

 

Verdict : L’expérience de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino s’offre une très belle édition triple DVD, si les bonus ne brillent pas toujours par leur pertinence on est très heureux de (re)voir le film dans les conditions imposées par ses géniteurs.

 

Commentaires