Ilan Ferry 4 - juillet - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film de Philip Ridley. Avec Jim Sturgess, Clémence Poésy, Noel Clarke. Disponible en Blu-Ray et DVD à partir du 5 juillet chez Free Dolphin Entertainment


Film : 4/5


Cela faisait presque quinze ans qu’on était sans nouvelles de Philip Ridley. Depuis Darkly Noon en fait, survival oppressant dans lequel Brendan Fraser jouait à la hache face à Viggo Mortensen. Cinéaste rare mais aux œuvres diablement réussies, Ridley nous revient avec Heartless, fable très sombre dans laquelle un jeune homme défiguré (Jim Sturgess) fait un pacte avec un étrange démon pour avoir un visage normal. D’une noirceur absolue, le film nous plonge dans les dédales d’un Est End londonien gangréné par sa délinquance. Babylone moderne où tout espoir semble vain, elle est le réceptacle des frustrations du jeune Jamie témoin impuissant d’une société en pleine déliquescence.

 

© Free Dolphin Entertainment

 

Intense et minéral, Jim Sturgess  impressionne dans ce rôle de paria en quête de normalité. Toujours juste et profondément touchant, il représente un peu la touche d’humanité du film, cette étincelle de vie qui ne veut pas s’éteindre jusqu’au final crève cœur et d’une poésie inattendue, comme si, au milieu du chaos, émergeait encore une certaine forme de beauté. Parabole sur l’acceptation de soi et la mince frontière séparant l’homme de l’animal, Heartless est un film désespéré, intriguant et profondément humain. Une étonnante virée au cœur des ténèbres dont on ressort le cœur serré et la gorge sèche. Décidément Heartless est un film qui porte très mal son titre !

 

DVD : 3,5/5

 

© Free Dolphin Entertainment

 

Audio :
Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1
 
Bonus :

Commentaire audio de Philip Ridley (VOST)
Making of : Dynamite Sky (VOST, 25min)
Rencontre avec Philip Ridley (VOST, 14min)
Jim Sturgess live (VO)


 

 

Image : 4/5

Le troisième film de Philip Ridley bénéficie d’un beau master respectant à la teinte près ses velléités esthétiques. L’ambiance crade et oppressante du métrage y est parfaitement retranscrite via des contrastes et une palette chromatique à l’avenant.  La définition, elle, se révèle très correcte pour un DVD comme en attestent un niveau de détails et un profondeur de champ on ne peut plus travaillées.

 

© Free Dolphin Entertainment

 
 
Audio : 4/5

En termes de son, c’est du tout bon aussi via notamment des pistes anglaise et française Dolby Digital 5.1 d’une redoutable efficacité. Plutôt denses, elles assurent une belle immersion. Il en résulte des mixs parfaitement équilibrés et dynamiques. Petit bémol concernant la VF au doublage assez anodine et ne rendant absolument pas justice à la performance de Jim Sturges.

 

© Free Dolphin Entertainment

 
 
Interactivité 3/5

Si le making of est plutôt intéressant ce sont surtout la rencontre avec Philip Ridley et le commentaire audio qu’il dispense qui sortent du lot. Passionnant, le cinéaste revient sur sa conception du film, le tournage, les personnages… A écouter religieusement ! Les mélomanes seront pour leur part surement ravis d’écouter deux sessions live de Jim Sturgess. Le monsieur est aussi bon acteur que chanteur et ça s’entend !

 

© Free Dolphin Entertainment


 
 

La bonne vibe : Un traitement technique très correct pour une jolie surprise. Plutôt pas mal comme vibe non ?

 

La mauvaise vibe : Des suppléments trop courts

 
 

Verdict : La sortie en DVD et Blu-Ray de Heartless est l’occasion idéale de découvrir ce diamant brut injustement privé d’une sortie salles chez nous. Jetez vous dessus !

Commentaires