Ilan Ferry 28 - novembre - 2011 Best of, DVD/Blu-ray

 

Un film de Hong-jin Na. Avec Jung-Wo Ha, Kim Yun-seok, Jo Seong-Ha. Sortie le 30 novembre 2011 chez Wild Side Video.

Film : 4,5/5

 

Deux semaines après J’ai rencontré le Diable, le cinéma coréen se rappelle à notre bon souvenir avec The Murderer. Mais alors que le film de Kim Jee-Woon prête clairement allégeance au Silence des Agneaux, celui de Hong-jin Na lorgnerait plutôt vers une version prolo du Fugitif. Et si la violence teintée de perversité inhérente à la société coréenne est une fois de plus mis en lumière , force est de reconnaître qu’elle se pare ici d’une énergie électrisante encore peu vue jusqu’ici. Filmant l’urgence comme personne, Hong-jin Na marche sur les traces de Paul Greengrass et donne à ce thriller survolté un cachet atypique via une mise en scène tout bonnement ébouriffante. En témoignent notamment deux courses poursuites hallucinantes laissant le spectateur littéralement à bout de souffle.  Mené tambour battant, The Murderer ne nous laisse quasiment aucun répit et ne nous ménage que pour mieux nous embarquer corps et âme dans un ride d’une incroyable fluidité. Pas question de faire dans la demi mesure ou le contemplatif, ici le degré de stress se mesure au grès des pérégrinations du pauvre Gu-nam, chauffeur de taxi impliqué malgré lui dans une sombre affaire de meurtre ! (lire la suite…)

 

© Le Pacte


 
 
 

DVD : 3,5/5

 

© Wild Side video


 
 
Wild Side oblige, le transfert proposé ici se montre particulièrement réussi. Des contrastes aux couleurs tout y est respecté à la teinte près. Les aficionados retrouveront avec plaisir l’expérience salles tandis que les néophytes découvriront une petite perle de film noir dans les meilleures conditions possibles. D’autant que pour un transfert SD ce portage DVD de The Murderer se montre diablement convaincant, usant sciemment des limites du support tout en jouant encore une fois la carte du respect à l’œuvre matricielle. Ici, les nombreuses scènes nocturnes se voient fort bien gérées tandis que les nombreux mouvements de shaky cam ne trahissent aucune instabilité quelconque. La définition, on ne peut honorable, laisse voir un niveau de détails des plus corrects. Aucun grain ni bruit trop ostentatoire à l’horizon non plus. On dénotera ici et là de très rares soucis d’aliasing sur les séquences de poursuites, mais rien qui ne gâche la vision.

 

© Wild Side video

 

Une efficacité qui se ressent jusque dans le traitement sonore avec, en tête, une piste coréenne DTS 5.1 d’une belle ampleur. En particulier lors des deux hallucinantes séquences de poursuite où enceintes et caisson sont mis dans tous leurs états pour notre plus grand plaisir. Rarement tôle froissée n’aura été aussi agréable à l’entente. La piste coréenne Dolby Digital 2.O fait quant à elle office d’honnête alternative pour quiconque ne voudrait pas trop violenter ses oreilles. Même le mix français Dolby Digital 5.1, au doublage on ne peut plus convaincant, parvient à certain enthousiasme de par sa spatialisation. Bref, techniquement, The Murderer est une belle claque. La déconvenue se situerait plutôt du coté des bonus. Alors que le Blu-Ray contient un nombre non négligeable de suppléments (dont un long making of), le DVD lui ne propose que deux minuscules bonus. A commencer par un intéressant mais trop court module sur les poursuites du film accompagné de A perfect red snapper dish, court métrage culinaire totalement déglingué du réalisateur.
 
 

Image : 4/5

Son : 4,5/5

Bonus : 2/5

 

La bonne vibe : une piste DTS tonitruante

La mauvaise vibe : des suppléments trop courts

 

Verdict : se reprendre une claque chez soi ça ne se refuse pas, dommage toutefois que sur le plan de bonus, les DVDphiles se retrouvent pénalisés par rapport aux possesseurs de lecteurs Blu-Ray.

 
 

Commentaires