News : Gaspar Noé adapte Bret Easton Ellis ?

 

Il y a deux ans, Gus Van Sant et Bret Easton Ellis faisaient équipe pour The Golden Suicides, adaptation du célèbre article éponyme de Vanity Fair qui se penchait sur l’étrange double suicide de Theresa Duncan et Jeremy Blake, couple d’artistes bien connus dans le monde de l’art et à la vie dissolue.  Van Sant à la réalisation, Ellis au scénario… voilà une association qui n’aurait certainement pas manqué de faire couler beaucoup d’encre. Un an plus tard on apprenait que Van Sant ne serait que co-producteur tandis que l’auteur d’American Psycho avouait avoir seulement terminé la première version du scénario. A l’époque celui-ci confiait: « Cette histoire m’a beaucoup parlé. L’écrire a été une étape très excitante et émotionnellement forte. Cela a été mon travail d’écriture le plus difficile. Je ne voulais pas maquiller la réalité mais vraiment montrer ce qui s’est passé. Il y a deux ou trois scènes où on voit Theresa Duncan et Jeremy Blake seuls sans que l’on sache vraiment ce qu’ils se sont dits. Il faut se faire sa propre interprétation. Mais tout ce qui est raconté a été vérifié ». Depuis, plus rien, Golden Suicides sembla tomber dans les limbes des projets avortés.

 

Jusqu’à aujourd’hui puisqu’un article du Screen Daily révèle que les producteurs Chris Hanley et Jordan Gertner pourraient bien s’adjoindre les services de Gaspar Noe (Enter The void) pour mettre en images le script d’Ellis. Une idée pas si tordue que ça tant le réalisateur d’Irréversible s’est fait une spécialité des ambiances délétères montrant des personnages enfermés dans une profonde solitude. Un coup de pouce bienvenu pour un film que l’on désespérait de voir un jour sur grand écran. Reste à espérer que Noe parviendra a mettre son style épileptique en sourdine d’autant qu’il est loin d’être aussi subtile que le réalisateur d’Elephant. Hanley (qui à déjà à son actif de jolis bouts de pelloches comme Virgin Suicides, Buffalo 66 ou dans un autre registre American Psycho et The Killer Inside Me) et Gertner ont aussi profité du Festival de Cannes pour tenter de faire aboutir une autre adaptation de Bret Easton Ellis : le passionnant et introspectif Lunar Park. Croisons les doigts car c’est pas gagné sur ce coup là !

 

Gaspar Noe au Festival de Rome en 2008

Commentaires