Critique : Fast&Furious 8

Rien ne va plus chez les Fast&Furiouseurs : leur vénérable et vénéré chef, le grand baboulinet, a décidé de changer de garage pour les beaux yeux d’une Charlize Theron en mode rasta. 8ème opus révolutionnaire ou furieusement fastidieux ? Réponse à cent à l’heure dans notre critique.